FDA 10 ans Bannière
BGFI – Payement Impôt
BGFI – 3 Qualifié
BGFI – Rakka Cash
Société

Commune de la N’sele : lancement de l’appui du projet Voix et leadership des femmes à la communauté de Buma


L’ONGD Femmes Solidaires pour la Paix et le Développement (FSPD) a, mardi 20 février 2024, procédé au lancement de l’appui du projet Voix et leadership des femmes (VLF) à la communauté de Buma, dans la commune de la N’sele.

Selon la coordonnatrice de la FSPD, Marie-Claire Habamungu, il était question de rencontrer toutes les parties prenantes ( responsable de la commune de la N’sele, chef du quartier de Buma, représentant du Chef coutumier, chef de rue et membres de la communauté) pour discuter et mettre en place les stratégies de la mise en œuvre du projet.

Lors de cette journée, une cinquantaine de personnes, majoritairement les femmes, ont, à travers une tribune d’expression populaire (TEP), exprimé leurs attentes au sujet des actions à mener dans le cadre de ce projet.

Mme Habamungu a indiqué que la communauté de Buma s’est imprégnée du projet, avant de faire savoir leurs vrais besoins.  » Ces besoins concordent avec notre plan d’action. Je suis convaincue que le projet VLF va construire mêmes deux forages dans ce quartier parce qu’il y a un problème d’eau. En plus, les femmes ont aussi demandé l’installation d’un moulin à maïs et manioc « , a-t-elle ajouté.

Elle dit être satisfaite de l’engagement et l’implication de cette communauté, y compris l’accompagnement des autorités étatiques de la commune de la N’sele, dans toutes les actions de la mise en œuvre du projet.

A en croire la coordonnatrice de la FSPD, leurs partenaires financiers seront informés des besoins présentés par les concernés afin de voir comment les aider.

En ce qui concerne la prochaine étape, Mme Habamungu a révélé qu’il s’agira de former une équipe de maintenance parce que s’ils mettent en place des unités de production, à savoir le forage et le moulin à maïs, la population doit assurer l’entretien.

De son côté, le chef du quartier Buma, Germain Ngudio a encouragé la réalisation dudit projet, reconnaissant que sa population l’a bien accueilli.

 » Nous allons créer un comité pour voir comment accompagner le projet qui nous est amené par la FSPD. Nous devons travailler ensemble dans l’espoir que cette collaboration va nous attirer d’autres projets pour le développement de notre quartier « , a-t-il poursuivi.

Une habitante de Buma, Aimée Kole, dit pouvoir apprécier l’initiative d’autant plus qu’elles sont butées notamment au problème d’eau potable.  » Nous avons demandé de l’eau et un moulin parce que nous sommes obligées d’aller jusqu’à Kingasani pour moudre les maïs et manioc « , dit-elle.

Signalons que le programme VLF est financé par les Affaires Mondiales Canada pour une durée de cinq ans dans six provinces notamment, Kinshasa, Tanganyika, Sud-Kivu, Kasaï-Central, Tshopo et Equateur. Il est exécuté par le Centre Carter et mis en œuvre à Kinshasa par FSPD.

L’objectif est de contribuer à l’autonomisation des femmes et filles de la communauté de N’sele.

Tantia Sakata

L'auteur