Éducation

CIEFFA : les Etats membres de l’Union africaine s’engagent à soutenir la campagne #Africaeducatesher

L’implémentation de la campagne #Africaeducatesher a été au centre d’une réunion d’échange organisée, du 7 au 9 novembre 2023, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, par le Centre International pour l’Education des Filles et des Femmes en Afrique (CIEFFA) de l’Union africaine à l’intention des points focaux de 14 pays.

Placée sous le thème :  » Du nouveau continental au niveau national : une mise œuvre coordonnée de la campagne Africaeducatesher « , l’activité a permis au deuxième groupe de points focaux CIEFFA de l’UA de promettre à l’unanimité son soutien indéfectible au lancement et à la mise en œuvre de cette campagne dans leurs pays respectifs.

A l’issue de ces assises, les participants ont eu une compréhension claire de la campagne #Africaeducatesher et de ses objectifs. Aussi, de trouver un consensus sur les opportunités et les défis communs pour surmonter les obstacles à l’éducation des filles et des Femmes, d’avoir bénéficié des meilleures pratiques d’autres Etats membres et de pouvoir améliorer la collecte et la publication de données sur l’éducation des filles dans le continent.

L’évènement a également fourni une plate-forme permettant aux pays de réseauter, de créer des alliances et de renforcer les partenariats pour une meilleure collaboration sur le continent.

Dans son discours de clôture, la représentante du ministre de la Famille, de la femme et de l’Enfant, Arahamanta Yapo, conseillère technique audit ministère, a renouvelé l’engagement de la Côte d’Ivoire à promouvoir l’éducation des filles.

 » Je vous rassure que mon département est conscient de l’importance des filles dans le développement de nos pays. C’est pourquoi, en cette année 2023, la Côte d’Ivoire a validé la Réforme des institutions de formation et d’enseignement de la Femme (IFEF), une école de 2ème chance qui aident les filles à se reconstruire mentalement, socialement, économiquement et culturellement « , a-t-elle signifié.

 » Nous devons agir avec détermination pour garantir que chaque fille puisse recevoir une éducation de qualité. Ensemble nous pouvons faire de l’éducation des filles et des femmes une réalité pour un avenir plus prospère et plus inclusif pour notre continent « , s’est exprimée la représentante du ministre ivoirien de l’Education et de l’Alphabétisation, Yvette Kouassy, lors de l’ouverture de cette réunion.

Pour sa part, la Coordonnatrice par intérim du CIEFFA, Simone Yankey a déclaré que « les progrès en matière d’éducation des filles et des femmes dépendent de plusieurs facteurs, notamment les partenariats renforcées, les stratégies ciblées, les plaidoyers basés sur des données précises et les désagrégées. Si nous formulons et mettons en œuvre des stratégies pertinentes de manière synergiques, l’Afrique atteindra son objectif ambitieux d’égalité des sexes et deviendra prospère ».

A cette occasion, les points focaux ont engagés des discussions approfondies sur l’éducation des filles et des femmes en Afrique, avant de proposer des solutions concrètes pour la mise en œuvre de la campagne Africaeducatesher.
.

Il convient de noter que cette réunion fait suite à la première série de réunions des points focaux qui ont lieu en juin 2023 à Kampala, en Ouganda, ayant réuni vingt-cinq points focaux de l’UA CIEFFA de 19 pays. Cela a abouti au lancement de la campagne Africaeducatesher en Côte d’Ivoire et en Ouganda.

Elle a réuni plus de 19 points focaux de 14 Etats membres de l’UA et des délégués du ministère de l’Education et de l’Alphabétisation et du ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant de Côte d’Ivoire.

Anicet MAPOUT

L'auteur