BGFI – 3 Qualifié
BGFI – Rakka Cash
BGFI – Payement Impôt
FDA 10 ans Bannière
Éducation

L’éducation de la fille et de la femme préoccupe l’Union africaine

Le Centre International de l’Union africaine pour l’éducation des filles et de la femme en Afrique (AU/CIEFFA) et le Forum des éducatrices Africaines (FAWE) ont, du 12 au 14 septembre 2023, au Burkina Faso, réfléchi aux moyens de réorganiser le groupe de travail de la Stratégie Continentale pour l’éducation en Afrique (CESA) sur l’éducation des filles et des femmes en Afrique.

Placée sous le thème : « positionner l’éducation des filles et des femmes à l’avant-garde », la réunion a ressemblé des acteurs stratégiques travaillant à la croisée du genre et de l’éducation.

Cette rencontre a permis à tous les participants de planifier, d’accélérer et d’organiser une action collective à l’horizon 2024.

La coordinatrice du Centre International de l’Union africaine pour l’éducation des filles et des femmes, Simone Yankey, a appelé les différentes parties prenantes à prendre conscience. « Nous sommes rassemblons sous l’égide de la CESA, il est donc impératif qu’en tant que gardiens de l’éducation des filles sur le continent nous puissions faire avancer davantage notre programme », a-t-elle ajouté.

Il convient de noter que le groupe de travail CESA sur l’éducation des filles et des femmes est chargé de fournir une plateforme pour plaider en faveur des plans, budgets, politiques et pratiques éducatives sensibles au genre, inclusives au niveau continental et national.

S’agissant du Centre International de l’Union africaine pour l’éducation des filles et de la femme en Afrique, il est question de saisir cette opportunité afin de rallier divers acteurs oeuvrant pour la planification du 8ème dialogue de haut niveau sur l’égalité des sexes dans l’éducation et la première conférence panafricaine sur l’éducation des filles et des femmes en Afrique.

Pour sa part, la Directrice exécutive du FAWE et co-organisatrice, Martha Muhwezi, à souligner que « ce rassemblement très important nous donne l’occasion d’aborder une question cruciale qui a des implications considérables pour l’avenir de notre grand continent  à savoir l’éducation des femmes et des filles ».

La mission permanente de la Norvège auprès de l’UA, l’un des principaux partenaires de l’UA sur les questions liées à l’éducation, a renouvelé son engagement en ce qui concerne un soutien continu. « La Norvège s’est engagée envers l’UA à travers un accord de financement conjoint dans lequel le CIEFFA de l’UA est également financé. Nous ferons de notre mieux pour suivre le développement de la CESA ainsi que le programme et le développement du thème de l’année de l’UA pour l’éducation », a affirmé la conseillère pédagogique, Jenny Moller, .

Notons que les départements de la commission de l’Union africaine (CUA), les organes de l’Union africaine (UA), les organes des Nations Unies, les organisations multisectorielles et les partenaires de développement ont pris part à l’activité.

Pour rappel, le thème de l’année 2024 de l’Union africaine sur l’éducation est intitulé : « une éducation africaine adaptée au 21e siècle : construire des systèmes éducatifs résilients pour un accès accru à un apprentissage inclusif, tout au long de la vie, de qualité et pertinent en Afrique ».

ANICET MAPOUT

L'auteur

Votre avis sur cet article