BGFI – Rakka Cash
BGFI – 3 Qualifié
BGFI – Payement Impôt
FDA 10 ans Bannière
Éducation

Kananga/Crise à l’Institut Lumière des nations: Nathalie Kambala compte sur l’indulgence de l’archevêque Chariton Ilunga pour sauver l’année scolaire

La Directrice-Pays de Femme main dans la main pour le Développement Intégral (FMMDI), Nathalie Kambala Luse, est très préoccupée par la crise au sein de l’Institut Lumière des nations de Kananga suite à la suspension en cette fin d’année du préfet des études pour détournement des fonds par le Secrétariat de l’archevêché du Grand Kasaï.

Cette défenseuse des droits de l’homme sollicite l’indulgence de l’archevêque métropolitain de l’Eglise orthodoxie catholique, Monseigneur Chariton Ilunga pour privilégier la paix et sauver l’année scolaire.

L’appel de Nathalie Kambala, Directrice Pays de l’ONG Femmes Main dans la Main pour le Développement intégral (FMMDI), est consécutif aux plaintes de plusieurs parents d’élèves à ce sujet.

Au terme d’un échange avec les membres de la structure réunissant les ressortissants de cette école en début de semaine, Nathalie Kambala plaide auprès de la hiérarchie de l’église orthodoxe de faire un effort pour que la paix revienne dans cette institution d’enseignement secondaire afin de sauver l’année scolaire en cours.

« J’ai eu plusieurs appels des parents des élèves, j’ai échangé avec les ressortissants de la Lumière des Nations mais aussi j’ai reçu les élèves de cette école après leur sit-in devant le bâtiment administratif et à l’Assemblée provinciale , toujours avec la même doléance, ils plaident pour une mesure de grâce en faveur de leur préfet qui se serait compromis; ainsi je joint ma voix à celles des autres ici pour plaider la même cause ne fût-ce que pour sauver l’année scolaire car cette affaire touche la psychologie des enfants surtout ceux de la sixième des humanités, ainsi je demande à la hiérarchie de mettre un peu d’eau dans leur vin. », a plaidé Nathalie Kambala.

Rappelons que le préfet de l’Institut Lumière des Nations de Kananga école sous la charge de l’église orthodoxie grecque est suspendu de ses fonctions pour un présumé détournement des 15 millions de FC, fonds issus des primes payées par les parents.