FDA Magazine
Espace Tendresse

Les seins,organe stimulant pendant l’acte sexuel

Caresser les seins d’une femme est souvent pour elle source de plaisir. Zone érogène, la poitrine peut être stimulée pendant les préliminaires en vue de booster le désir, mais aussi au cours de l’acte sexuel pour décupler la jouissance. Attention néanmoins : les caresses des seins doivent être douces et tendres, pour ne pas provoquer d’inconfort.


Caresses des seins d’une femme : les gestes à bannir

Zone particulièrement érogène, la poitrine d’une femme est tout aussi sensible. Dans ces conditions, il est primordial pour l’homme de manier les seins de sa partenaire avec douceur. A défaut, les caresses des seins, plutôt que de mener à l’orgasme, risquent de s’avérer douloureuses au point de couper la femme dans son élan sexuel.

Agrémenter les caresses des seins pour encore plus de plaisir

Pour stimuler le désir et procurer du plaisir, l’homme peut caresser les seins de sa partenaire de multiples manières : en soufflant sur le téton, en promenant ses doigts sur le galbe du sein puis en se rapprochant progressivement de l’aréole… tous les gestes tendres sont bons pour faire monter l’excitation au cours des préliminaires. Et pour ajouter du piment dans leur routine sexuelle, les amants peuvent agrémenter leurs caresses : un glaçon à la main pour faire frissonner l’autre de plaisir, en versant un liquide préalablement tiédi sur la poitrine et le ventre pour réchauffer l’ambiance… Au couple d’imaginer de nouvelles manières de mener au plaisir par les caresses des seins, dans le respect de cette zone féminine sensible.

Succion et mazophallation : quel plaisir pour les partenaires ?

Les seins, en règle générale, fascinent les hommes parfois au point de les ériger en fantasmes. C’est pourquoi au-delà des caresses des seins, les amants redoublent d’imagination pour exploiter cette zone du corps féminin en vue de ressentir du plaisir.

Lécher les seins et sucer les mamelons, source de jouissance ?

Parmi les nombreuses manières de caresser les seins, utiliser sa langue est largement privilégiée dans la mesure où lécher est un gage de douceur et de subtilité – attention néanmoins à ne pas se laisser aller à la morsure. Et pour un plaisir sexuel immédiat, l’amant peut s’essayer à la succion : en aspirant le mamelon de sa partenaire, il provoque une excitation intense et parfois même une forme de jouissance.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, Fondatrice du Magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article