[pro_ad_display_adzone id=5907]
Politique

Elections des gouverneurs et sénateurs: la maison PREVEL alerte sur l’intolérance politique au Kasaï-Central

A quelques jours de la tenue des élections des gouverneurs et sénateurs, l’équipe de la maison de Prévention des Violences Electorales (PREVEL) a appellé la justice à prendre toutes les dispositions nécessaires pour punir sévèrement les personnes impliquées dans les actes d’intolérance politique.

Dans une déclaration faite à la presse le mardi 23 avril 2024, à Kananga, dans la province du Kasaï-Central, Nathalie Kambala, membre de cette structure, a alerté les autorités compétentes, à tous les niveaux, sur la montée des violences à Kananga et ses environs.

Cette déclaration publique est intervenue suite à une scène de violences enregistrée dans la ville entre les partisans des candidats gouverneurs après l’organisation d’une marche de soutien à un candidat.

 » Les actes de vandalisme, les agressions physiques, le discours de haine et le trouble à l’ordre public caractérisent actuellement la scène politique. La tenue des scrutins risque de se dérouler dans un environnement peu harmonieux « , a-t-elle révélé.

Elle a donc profité de la circonstance pour reformuler quelques recommandations aux différentes parties concernées.
Au Conseil Supérieur de l’Audiovusuel et de la Communication (CSAC) et à l’Union Nationale de la Presse au Congo (UNPC), il a été demandé entre autres de censurer toutes les émissions radio à caractère politique en vue d’interdire les discours identitaires, de haine ou d’intoxication et d’encourager les professionnels des médias à produire celles qui promeuvent la culture de la paix et les valeurs démocratiques.

Aux partis et regroupements politiques, PREVEL les a exhortés notamment d’encadrer leurs militants pendant cette période cruciale et de pouvoir les préparer à accepter les résultats qui sortiront des urnes.

En ce qui concerne la Police Nationale Congolaise (PNC), il a été également question de prendre toutes les dispositions pour sécuriser non seulement les opérations des scrutins des gouverneur et sénateurs prévus, mais aussi les députés provinciaux, en tant que grands électeurs.

S’agissant de la justice, cette structure a exigé l’application de la loi dans le but de décourager et de mettre hors d’état de nuire tous les fauteurs de troubles.

Pour rappel, les élections des gouverneurs et sénateurs vont se dérouler le lundi 29 avril 2024, selon le calendrier réaménagé par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Au Kasaï-Central, il y a 9 candidats gouverneurs et 74 candidats sénateurs pour 4 sièges .

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia