FDA Magazine
Culture

Grand Kasaï : Le festival culturel de la région connaîtra la présence du Kasaï Oriental, Alexandre Tshiama Mamba obtient le feu vert des autorités locales

Coordonnatrice nationale du Centre Culturel de la Jeunesse (CCJ), Me Alexandre Tshiama Mamba, prépare avec sérieux la deuxième édition du Festival Culturel du Grand Kasaï cette année. En séjour à Mbuji-mayi, Me Alexandre Tshiama a obtenu l’accompagnement du gouvernement provincial du Kasaï Oriental dans la réussite de l’organisation de cet événement culturel de la région du Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo.

La vice-gouverneure faisant fonction du gouverneur du Kasaï Oriental, Julie Kalenga Kabongo, a rassuré à sa hôte l’implication de son exécutif et le financement des activités accessoires pour la participation du Kasaï Oriental à la deuxième édition du festival culturel prévu à Kananga, au mois de juin 2023. Ce, au terme d’une audience qu’elle avait accordée à organisatrice dans son bureau de travail.

” Ce festival consiste à la promotion des talents de la région du Kasaï. Il y a le génie anerbe, la danse traditionnelle, l’humour, la comédie, l’éloquence française, le portrait… Le Kasaï Oriental nous a manqué au festival de l’année voilà pourquoi nous avons voulu voir l’autorité provinciale pour qu’elle puisse faire la promotion des talents de sa province. ” s’est réjouit la coordonnatrice du CCJ.

Engagée dans la promotion de la culture du Kasaï, Maître Alexandre Tshiama Mamba a mis à profit son séjour dans la capitale diamantifere pour sensibiliser les élèves de cette partie sur les mécanismes de la prévention et la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre ainsi que l’exploitation et abus sexuels.

A l’Institut Muetu Don Bosco de la commune de Bipemba, elle a communié avec ses hôtes sur le moyen d’alerte et de signalement des cas des violences basées sur le genre (VBG) . Le numéro 495555 a été communiqué à l’assistance pour les appels gratuits en vue d’éliminer les cas de viol et de mariage précoce.

Préoccupée par la faible scolarité des filles, Tshiama Mamba du CCJ s’est rendue également le weekend dernier au lycée Bianka dans la commune de Dibindji en vulgarisant le 495555 en faveur des points focaux des structures humanitaires ainsi que le recours des boîtes à plaintes placées dans différents coins de la ville de Mbuji-mayi.

Il sied de signaler que ces activités de sensibilisation ont été réalisées grâce à l’appui technique de la Fondation Kadima, une organisation non gouvernementale.

Votre avis sur cet article