BGFI – Rakka Cash
BGFI – 3 Qualifié
BGFI – Payement Impôt
FDA 10 ans Bannière
Politique

Candidate aux législatives provinciales: Thérèse Kanku déterminée à porter la voix de la femme

Candidate aux législatives provinciales à Kananga, Thérèse Kanku Mulumba se dit être motivée par les inégalités sociales dont sont victimes les femmes du Kasaï-Central.
Raison pour laquelle, elle s’est engagée pour devenir la voix des sans voix, principalement des femmes de cette province.

Au cours d’une interview nous accordée, vendredi 10 novembre 2023, Mme Kanku Mulumba a décrié les humiliations, les agressions et les violences dont sont victimes les femmes dans le monde.

« Aujourd’hui, 60% des victimes des agressions sexuelles sont les jeunes filles de moins de 16 ans au Kasaï-Central. Environ un quart des femmes dans la province sont brutalisées par leurs maris ou compagnons », a-t-elle révélé.

Elle a également indiqué que plus de 3.000 petites filles sont violées chaque année dans des conditions atroces au Kasaï-Central, avant de rassurer que son association s’inscrit dans la droite ligne de la Convention des Nations-Unies sur l’élimination des différentes formes de discrimination à l’égard de la femme.

« A travers notre association les Amis de Mme Thérèse Kanku, je tiens à promouvoir les droits des femmes pour qu’elles soient à l’abri de toutes les formes de discrimination », a-t-elle déclaré.

Elle a notamment promis son engagement en faveur de renforcement de l’autonomisation des femmes, en garantissant leur accès à la vie politique et publique, ainsi que leur chance en matière d’éducation, de santé et d’emploi.

Une femme déterminée

Graduée en Sciences infirmières de l’Institut supérieur des techniques médicales (ISTM-Kinshasa) depuis 2010, Mme Ngalula Kanku est actuellement infirmière à l’hôpital Saint Georges dans la ville de Kananga. Elle a décidé de se lancer dans le monde politique pour un but.

A l’en croire, elle est donc déterminée à s’effrayer un chemin vers un objectif qui consiste à plaider la cause de la population de sa province, particulièrement celle de l’être féminin qui est jusque-là marginalisé.

 » Nous avons voulu mettre la main dans la patte après avoir constaté que notre politique n’engage pas plus des décisions liées à la femme. C’est pourquoi, nous nous sommes dit que nous avons des atouts, des compétences afin d’apporter notre voix auprès des autorités pour l’épanouissement de la femme et la défense de ses droits et intérêts « , nous a-t-elle relaté.

Notons que Mme Thérèse Kanku est membre de parti politique Alliance Active pour la Renaissance du Congo, faisant partie du regroupement politique le Rassemblement des patriotistes panafricains de courant Tshisekediste qui a aligné sa candidature.

Cet article est rédigé dans le cadre du projet :  » Accroître la participation de la femmes et de la fille au processus électoral dans la province du Kasaï en RDC par le renforcement de leurs capacités et la sensibilisation « , exécuté par l’ONG Femmes main dans la main pour le développement Intégral (FMMDI) avec l’appui du Fonds Canadien d’Initiatives Locales (FCIL).

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

Votre avis sur cet article