[pro_ad_display_adzone id=5907]
Société

Kasaï Central: Les femmes toujours sujet de discrimination,le Mouvement Rien Sans en guerre contre ce fléau

Dans une déclaration rendue publique ce vendredi 20 mai 2022 à Kananga, le Mouvement Rien Sans les Femmes demande la prise en considération de la femme à tous les niveaux.

Cette déclaration a été faite par Nathalie Kambala, Directrice-Pays de l’ONG FMMDI, à l’issue de deux jours d’atelier de renforcement des capacités, dans la salle des réunions de l’ONG FMMDI.

Pour les femmes réunies au sein de cette structure, le constat sur terrain est amer, la femme est exclue des instances de prise des décisions.

A en croire ces femmes, la femme est exposée au mépris et à d’autres traitements dégradants malgré ses qualités liées à sa nature intrinsèque qui font d’elle le centre de préoccupations pour la construction de la paix et de la promotion des droits ainsi que des devoirs de l’être humain.

Par ailleurs, le caucus des femmes membres du Mouvement Rien Sans les Femmes a enregistré quelques cas où les femmes se sont distinguées tel que dans le domaine de l’enseignement ou quelques-unes sont élevées au rang des DG et Chefs de Travaux.

Aussi, plusieurs autres femmes ont été nommées à la tête de quelques fédérations provinciales des partis politiques.

Cependant, pour cette structure des femmes, malgré ces quelques cas, la femme connaît encore un grand retard pour amorcer son décollage.

Pour cause, l’instabilité politique criante et endémique qui a élu domicile dans cette partie du pays depuis plusieurs décennies, et les femmes en sont les principales victimes, la majorité croupit dans le chômage.

Le Mouvement Rien Sans les Femmes promet d’accompagner le nouveau Gouverneur John Kabeya Shikayi. Ces femmes préparent quelques recommandations dans le but de concrétiser la vision commune : celle de voir le Kasaï Central rayonner et couronner le combat pour la dignité de la femme et le respect de ses droits.

Parmi ces recommandations, le Mouvement Rien Sans les Femmes exhorte le nouveau gouverneur à associer durant tout son mandat les femmes à l’ensemble des activités de la vie de la province afin d’éviter les frustrations dont ces dernières sont souvent victimes.

Ces femmes promettent de se présenter aux prochaines élections. Elles demandent pour ce faire à d’autres femmes de prendre conscience et de s’impliquer totalement dans les sphères de prise des décisions, car selon elles, la victoire ne se donne pas sur un plateau d’argent, mais elle s’arrache au prix de sacrifices, d’abnégation et de persévérance.

Cette structure prévoit plusieurs actions pour faire large écho de ses revendications.