[pro_ad_display_adzone id=5907]
Politique

Ituri : plaidoyer du collectif de femmes pour l’augmentation de l’effectif des militaires

Le Collectif de femmes l’Ituri a plaidé au chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo d’augmenter l’effectif de militaires pour la traque de groupes armés, dans une déclaration faite devant la presse par sa coordonnatrice, Mme Elisabeth Buve Love.

Ce Collectif des Femmes de l’Ituri aussi recommandé au commandant suprême des FARDC et de la PNC d’imposer la paix en Ituri et d’accélérer le processus du Programme de désarmement, démobilisation, relèvement et stabilisation (P-DDRCS) pour sa matérialisation et opérationnalisation.

A l’endroit du premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kenge, ces femmes de l’Ituri ont plaidé pour que son gouvernement multiplie d’efforts dans sa mission de protection, de sécurisation de la population, de mutualiser les forces armées en vue d’éradiquer le phénomène groupes armés, d’appuyer effectivement l’état de siège en moyens humains, logistiques, financiers, matériels pour disent-elles l’atteinte de l’objectif assigné qui est le retour de la paix.

Aux députés nationaux et sénateurs de l’Ituri cette structure réunissant les femmes leaders de l’Ituri leur demande de faire le lobbying auprès de juridictions compétentes pour identifier les tireurs de ficelles afin que ceux-ci soient traduits en justice.

Le Collectif des Femmes de l’Ituri a, par ailleurs recommandé au gouvernement provincial de mettre en place de mécanismes de protection et de sécurisation de la population de manière particulière celle hébergée dans les différents sites de déplacés avant d’inviter les différentes couches sociales de s’impliquer et s’engager effectivement dans la recherche de la paix et la cohésion sociale.

S’adressant à la communauté internationale à travers la MONUSCO, le collectif de femmes de l’Ituri demande à celle-ci d’accomplir son mandat en appuyant le gouvernement congolais dans le maintien de la paix, la sécurité et la protection de civils.