BGFI – Payement Impôt
BGFI – 3 Qualifié
BGFI – Rakka Cash
FDA 10 ans Bannière
Société

Kasaï-Central : le Mouvement Rien Sans les Femmes déterminé à augmenter la représentation des femmes aux instances de prise des décisions

Le Mouvement Rien sans les femmes (MRSF), une ASBL oeuvrant en République démocratique du Congo, a affûté ses armes pour la représentativité égalitaire des hommes et femmes dans les institutions politiques du pays d’ici 2024 au Kasaï-Central.

Les femmes membres de ce mouvement ont, dans le cadre de la quatrième réunion d’échanges réguliers, rencontré le mercredi 06 septembre 2023 à Kananga les autorités politico-administratives, les chefs coutumiers et les membres des partis politiques.

Pour le point focal du Mouvement Rien Sans les Femmes au Kasaï-Central, Nathalie Kambala Luse, l’objectif a été d’accentuer l’augmentation de nombre de femmes aux postes de prise des décisions à travers les préparatifs de la participation massive de la gent féminine aux élections.

 » Il est vrai que nous avons fait des réunions avec les partis politiques et les chefs coutumiers mais l’idéal ici est de mieux se préparer pour les élections. Nous voulons avoir l’appui de tous pour encourager et soutenir les femmes pendant leur campagne « , a-t-elle signalé.
En plus, leur souhait est d’augmenter l’engagement des leaders politiques et traditionnels en faveur de la parité parce qu’au-delà des élections, il y a des nominations et des consultations qui se préparent à ces jours. La femme doit être en ordre utile pour bénéficier de ces opportunités, a expliqué Mme Kambala Luse.

S’agissant des femmes candidates aux législatives de décembre 2023, le point focal du Mouvement Rien Sans les Femmes a regretté le fait qu’il y a un faible taux de participation des dames, avant de relever certaines failles dans le chef de ces femmes, notamment la négligence et le manque des stratégies.

 » Nous avons la révélation selon laquelle 10% à 15% des femmes seulement ont postulé. Le problème est qu’elles ne se font pas connaître et ne vont pas non plus auprès des structures des femmes. Elles sont un peu distraites. Nous sommes en train de préparer une table ronde entre les femmes candidates et les femmes leaders des structures féminines. Elles doivent se connaître et s’appuyer « , a conclu Mme Kambala.

Notons qu’au cours de cette réunion, Mme Kambala a restitué les travaux de la réunion élargie tenue en juillet 2023 à Goma. Ces activités ont été organisées dans le cadre du projet « Accroître la participation des femmes à des postes de prise des décisions » exécuté par MRSF.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia