Société

Kasaï-Central: FMMDI sensibilise les enseignants sur les mécanismes de signalement des cas de VBG

Sous la présidence de la Cheffe de division du Genre, Famille et Enfants, Chantal Ndaye, l’ONG FMMDI a, vendredi 31 mai 2024, organisé un briefing, grâce au financement du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), en vue de sensibiliser les enseignants sur la violence basée sur le genre (VBG), les exploitations et abus sexuels (EAS) et le harcèlement sexuel (HS).

Selon la Chargée du projet de la FMMDI, Marie Claire Mbiye, l’objectif de cette activité est d’atténuer les risques des VBG, EAS et HS dans le milieu scolaire.

En plus d’atténuer les risques, il s’agit également de renforcer l’accès des filles et des garçons à l’école.  » Nous avons constaté que la plupart des enfants victimes des VBG, EAS et HS ont abandonné automatiquement le cursus scolaire. Nous militons pour que tous les enfants restent à l’école, d’où la nécessité de sensibiliser les responsables dont les enseignants aujourd’hui « , a-t-elle expliqué à la presse.

En ce qui concerne le Directeur de l’école primaire Tshisumbu, Pius Yole Buetu Kalala, il dit être satisfait des matières apprises, avant de s’engager de pouvoir assurer la vulgarisation auprès du personnel de son école.

 » Nous sommes pleinement satisfaits de ce que nous avons appris, les conférenciers nous ont rappelé notre devoir sur les mécanismes de signalement des cas, la promotion des services de prise en charge en cas de flagrance ou pas, la ligne verte qui est le 495555 et le circuit de référencement. Et nous irons à notre tour vulgariser ces matières pour sauver la vie des enfants », a-t-il déclaré.

Plus de 100 enseignants ont participé à cette activité qui rentre dans le cadre du projet PERSE financé par l’UNFPA avec des fonds de la Banque Mondiale.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia