BGFI – Rakka Cash
FDA 10 ans Bannière
BGFI – 3 Qualifié
BGFI – Payement Impôt
Actualité

Violence basée sur le genre : UNFPA lance la 2ème édition du prix Henriette EKE à l’intention des professionnels des médias

Le Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA) a, mardi 13 juin 2023, lancé officiellement la 2ème édition du prix Henriette EKE, au cours d’une activité organisée à l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC).

Ce prix médias qui concerne tous les professionnels des médias (télévision, radio, presse-écrite et médias en ligne) est placé sous le thème :  » mettre fin aux violences basées sur le genre en République démocratique du Congo ».

Pour sa part, le Représentant-pays de l’UNFPA, Dr Eugène Kongnyuy, a signifié que  » nous lançons ce concours pour les meilleures productions médiatiques, mais aussi pour encourager les professionnels des médias à travailler beaucoup plus pour informer et sensibiliser la communauté sur les questions relatives à la population ».

Le thème choisit, a-t-il souligné, rentre dans le cadre de trois résultats transformateurs de l’UNFPA, notamment zéro violence basée sur le genre (VBG).

Le Dr Kongnyuy a notifié que malgré l’adoption des textes légaux et réglementaires en RDC, les inégalités liées au genre et la VBG demeurent un défi majeur.  » Nous rencontrons ces inégalités au niveau soit économique, politique, social ou culturel « , a-t-il ajouté.

Le Représentant-pays de l’UNFPA a également précisé que le concours porte le nom de Henriette EKE, ancienne membre au conseil sage-femme de l’UNFPA, décédée en novembre 2020. Cette congolaise a beaucoup travaillé pour combattre le décès maternel.

Il a fait savoir que ce prix a été lancé « pour honorer le combat qu’elle a amené concernant la revalorisation de la profession sage-femme en RDC, mais aussi pour son engagement et sa détermination à contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et par la formation des sages-femmes de qualité ».

La lutte contre les VBG, un défi permanent en RDC

Dans son mot de circonstance, le Ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, a signalé que malgré les efforts consentis, sous la houlette du Président de la République dans la lutte contre les VBG, à travers notamment des avancées politiques et législatives, plusieurs indicateurs montrent qu’il subsiste encore différentes formes des VBG parfois méconnues et le plus souvent banalisées et tolérées.

 » Lutter contre les VBG est donc l’un des défis majeurs et permanents du gouvernement qui nécessite la sensibilisation et la mobilisation de toute la communauté nationale « , a affirmé le Ministre.

Selon M. Muyaya, ce concours qui « s’inscrit dans cette large dynamique de sensibilisation vise à accroître l’implication des professionnels des médias dans la prévention et la lutte contre les VBG, les abus et harcèlement sexuel, à augmenter le volume de production médiatique sur la prévention et la lutte contre les VBG ainsi que la promotion de l’autonomisation de la femme « .

Notons que l’inscription des candidats se fait sur la page Facebook ou Twitter de l’UNFPA-RDC du 13 juin au 30 septembre 2023.
Le jury sera composé des membres venus de l’IFASIC, de l’Union Nationale Congolaise de la Presse au Congo (UNPC), du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) et du Secrétariat général du ministère du Genre, Famille et Enfant.

TS

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, Fondatrice du Magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article