Actualité

La MOE CENCO-ECC relève quelques incidents enregistrés lors du vote

Dans une déclaration signée par Mgr Donatien Nshole et Eric Nsenga le jeudi 21 décembre 2023, la Mission d’observation électorale CENCO-ECC (MOE CENCO-ECC), a relevé quelques incidents.

Selon les 1.185 rapports sélectionnés, soit 74,1% des rapports reçus par cette mission électorale ont prouvé qu’il y a eu interruption des opérations de vote. Parmi les incidents survenus, il y a disfonctionnement du dispositif électronique de vote (29,2%), bureau de vote non ouvert (27,17%), interdiction d’accès des témoins (3,04%), achat de vote ou corruption (4,73%), bureau de vote saccagé (1,52%), campagne le jour du scrutin (1,86%) et non respect de périmètre de sécurité (4,64%).

En outre, 302 rapports reçus par la MOE CENCO-ECC, soit 25,9%, ont attesté que les opérations se sont déroulées normalement.

Cette mission électorale a signalé qu’elle continue d’analyser les rapports des incidents jusqu’à évaluer leur impact sur l’intégrité des scrutins.

Il faut signaler que s’agissant l’installation des bureaux de vote et de dépouillement (BVD), les 1.524 (84,1%) rapports de ladite mission d’observation électorale a souligné que ces BVD étaient installés dans les endroits indiqués par la loi électorale. 11,26% ont attesté que les BVD étaient installés aux academies militaires.

En ce qui concerne le matériel manquant à l’ouverture des BVD, 1.071 rapports, soit 57,92% attestent que tous les matériels étaient présents à l’ouverture. 21,25% ont renseigné que les listes des votants manquaient à l’ouverture.

Quant à l’heure du vote du premier électeur, 803 rapports, soit 64,39% renseignent que le premier électeur a voté à 6h.

TS

L'auteur