[pro_ad_display_adzone id=5907]
Entrepreneuriat

Kasaï Central-JAD: Le projet se clôture sur une note de satisfaction, près de 500 filles actrices du changement formées à Kananga et à Tshimbulu

Lancé il y a trois ans à Kananga chef-lieu de la province du Kasaï Central, le projet Justice Autonomisation et Dignité des femmes et des filles en République démocratique du Congo (JAD), a été clôturé vendredi 10 mars 2023 par le chef de division provinciale du genre, famille et enfant, représentante de la ministre de tutelle au Kasaï Central.

488 filles ont été formées durant les trois (3) dernières années dans les villes de Kananga et Tshimbulu grâce au programme de mentorat sous le label de FMMDI . Ces filles sont désormais des ambassadrices de la lutte contre les violences basées sur le genre au sein de leurs communautés respectives.

Ce projet conjoint exécuté par Femme main dans la main pour le développement Intégral (FMMDI), consistait à la prise en charge Hollistique des survivantes des violences sexuelles et celles basées sur le genre, à la prévention des cas, à la vulgarisation des textes juridiques et à la formation des femmes et des filles sur le leadership personnel et l’autonomisation au sein de leurs communautés.

Au cours de cette cérémonie, la représentante des 488 filles bénéficiaires du projet, a fait savoir qu’elles sont désormais capables de prendre parole en public, faire un choix, gérer ainsi que travailler pour le développement durable du pays . D’où les remerciements adressés à la Directrice-pays de FMMDI, aux mentoresses et aux différents partenaires de FMMDI pour l’aboutissement heureux des activités d’encadrement et de coaching.

Dans son speech, la Directrice-pays de FMMDI, Nathalie Kambala Luse, a dit sa joie suite aux performances dont font montre les bénéficiaires de ce projet.

 » Nous voudrons que les filles soient connectées à nous, transmettre nos connaissances et préparer la relève. Nous avons besoin que nous ayons des filles qui sont actrices du changement en leur dotant des matières dans le cadre de lutte contre les violences sexuelles, de l’autonomisation, les droits de la femme, la bonne gouvernance et aussi le programme de leadership. Vous avez suivi les témoignages des enfants, des parents. Merci beaucoup à UNFPA pour ce sincère partenariat. Notre souhait est de voir ces filles leadeuses coacher d’autres… » a-t-elle réagit.

Dans son mot de clôture, la cheffe de division provinciale du genre, famille et enfant, Chantal Ndaya, n’a eu des mots que juste remercier les partenaires de FMMDI ainsi que toutes les parties prenantes.

Notons que le projet JAD a été exécuté avec l’appui des agences du système des Nations-Unies suivantes ; Programme des Nations-Unies pour la population (UNFPA), Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) et le Bureau Conjoint des Nations-Unies des droits de l’homme (BCUNDH).