Politique

Kasaï-Central : FMMDI annonce l’accompagnement des femmes candidates dans les médias

La Directrice-pays de l’ONG Femme main dans la main pour le développement Intégral (FMMDI), Nathalie Kambala Luse a, dimanche 22 octobre 2023, à Kananga, tenu un briefing avec la presse pour annoncer l’exécution d’un projet mené par son organisation.

Elle a révélé qu’avec le Fonds Canadien d’Initiatives Locales (FCIL), son ONG est en train de collaborer avec certains médias du Kasaï-Central pour accompagner les femmes candidates à parler d’elles-mêmes et de leurs projets de société.
Au total 12 médias ont été sélectionnés entre autres des radios, des chaînes youtube, des médias en ligne et des blogueurs dans le but d’accompagner des femmes, jeunes filles et personnes vivant avec handicap à s’exprimer librement en cette période électorale pendant trois mois.
Dans le cadre de ce projet, le coup d’envoi du début des activités a été donné le jeudi 19 octobre 2023, par Mme Kambala lors d’une émission à la radio.
Elle a renseigné que c’est pour la deuxième fois que son ONG FMMDI puisse exécuter ledit projet.
 » Dans la première phase du projet, nous avons organisé plusieurs séances de conscientisations des hommes politiques sur la masculinité positive. Ils ont même accepté de signer un acte d’engagement pour aligner, accompagner et soutenir les femmes dans leurs différentes formations politiques, mais tel n’est pas le cas « , a-t-elle révélé.
Pour la Directrice-pays de FMMDI, plusieurs femmes ont subi des injustices, tout en reconnaissant que des partis politiques ayant aligné les femmes ont favorisé l’augmentation de nombre des candidates dans la province.
 » Pour celles qui ont été écartées sur les listes électorales, nous allons nous battre pour qu’elles accèdent à des postes nominatifs. Les autres femmes non candidates, acquises à la défense des droits de leurs paires sont également conviés à participer dans les différentes productions médiatiques sur des chaînes partenaires « , a martelé Mme Kambala Luse.
L’objectif est d’accroître la participation politique des femmes, des jeunes filles et des personnes vivant avec handicap.
Profitant de la circonstance, elle a encouragé les femmes qui ont postulé aux législatives nationales et provinciales dans la province du Kasaï-Central.
« Je suis ravie de voir qu’il y a beaucoup de femmes qui se sont mobilisées pour postuler. Par rapport aux scrutins passés, le résultat est largement positif », a-t-elle indiqué.

Campagne de sensibilisation des citoyens

Par ailleurs, elle a également annoncé la réalisation du projet « campagne de sensibilisation des citoyens pour l’accès à l’information sur les questions clés, les politiques et les priorités législatives au sein de leurs communautés respectives  » qui sera financé par l’Institut International Républicain (IRI).
A l’en croire, ce projet a été initié sur base d’un constat selon lequel les femmes, les filles, le peuple autochtone (pygmées), les personnes vivant avec handicap et celles atteintes d’albinisme sont totalement déconnectées de la gestion des affaires publiques à cause de la violation de leurs droits.
Ce projet consiste à sensibiliser durant 5 mois les citoyens et les gouvernants sur la gouvernance démocratique qui garantit la participation sans discrimination de toutes les couches de la population à la gestion de la chose publique.

Cet article est réalisé grâce à l’ONG FMMDI avec l’appui du Fonds Canadien d’Initiatives Locales dans le cadre du projet  » Accroître la participation de la femme et de la jeune fille au processus électoral dans la province du Kasaï en RDC par le renforcement de leurs capacités et la sensibilisation « .

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

Vous avez des reclamations ? Veuillez les signaler ici.