Société

Kasaï-Central : Des forces vives valident les résolutions du Forum national des victimes et de l’écosystème.

Les forces vives de la province du Kasaï-Central ont, samedi 23 décembre 2023, adopté les résolutions du Forum national d’identification des victimes et de l’écosystème tenu en novembre à Kinshasa.
C’était au terme des échanges du Colloque de restitution dudit Forum organisé par l’ONG Femme main dans la main pour le développement Intégral (FMMDI), en partenariat avec le Fonds national de réparation des victimes liées aux conflits (FONAREV). Une activité qui a connu la participation des quelques victimes et experts venus de cinq territoires de la province ainsi que de la ville de Kananga .
La Directrice-pays de FMMDI Nathalie Kambala Luse et Mirhan Mulumba, deux ambassadeurs du Kasaï-Central ayant participé au Forum de Kinshasa, ont présenté aux forces vives de Kananga des résolutions, des analyses et des stratégies de communication faites à Kinshasa dans le but de les contextualiser selon les réalités de chaque province censée avoir son outil de travail.

A en croire Mme Kambala Luse, quatre provinces de la République démocratique du Congo ont été retenues pour la phase pilote, à savoir le Kasaï Central, le Kongo Central, le Nord-Kivu et l’Ituri.
 » Les participants ont compris le travail que nous avons fait à Kinshasa. Je suis heureuse pour le bon déroulement des activités du colloque. Un centre d’identification des victimes sera installé dans les villes tout comme dans les territoires, et les victimes outillées seront des travailleurs dans ces centres . Il y a déjà des critères pour identifier les victimes, et nous allons également recourir aux bases des données qui existent également au niveau de la justice, de la police, des ministères de tutelles et des associations des victimes », a annoncé la Directrice-pays de FMMDI.
Cette rencontre d’échanges a permis notamment aux victimes d’exprimer leur gratitude au Président de la République pour la création du Fonds national de réparation des victimes liées aux conflits (FONAREV), tout en présentant leurs attentes à l’égard de ce Fonds.

S’agissant de Président de l’association des victimes, Me Mirhan Mulumba, il a garanti aux victimes et aux survivantes qu’ils ne seront « plus jamais seules » parce qu’elles auront toute la nation de leur côté.

Vous avez des reclamations ? Veuillez les signaler ici .