[pro_ad_display_adzone id=5907]
Actualité

Election présidentielle : Marie-Josée Ifoku se lance dans la course

La Présidente de l’Alliance des élites pour un nouveau Congo (AéNC), Marie-Josée Ifoku, s’est lancée dans la course à la présidentielle de décembre 2023.
Elle a déposé son dossier le jeudi 5 octobre 2023 au Bureau de Réception et Traitement de Candidature (BRTC) situé au siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Première femme à déposer sa candidature à la présidence, Mme Ifoku a été également l’unique candidate à l’élection presidentielle de 2018.
Marie-Josée Ifoku a déposé sa candidature en tenant son balai (kombo en lingala) décoré aux couleurs du drapeau de la République démocratique du Congo. Un balai qui incarne son idéologie, à savoir la « kombolisation » de la RDC qui consiste à nettoyer les antivaleurs et les mauvaises pratiques.
Face à la presse, elle a souligné que « nous sommes à une époque où le peuple doit choisir une vision et non une personne en raison de son genre. Nous apportons une vision qui est la rupture du système de prédation par la « kombolisation » pour la renaissance de la RDC « .


Dans son compte X (ex Twitter), la Présidente de l’AéNC a écrit : « depuis la naissance du Congo, le 01/07/1885 en passant par l’indépendance jusqu’à nos jours, la prédation s’est installée comme mode de gestion. Nous avons déposé notre candidature pour rompre d’avec ce système et donner naissance au nouveau Congo via la « Kombolisation » « .
Après avoir rempli les différentes formalités recommandées, Mme Ifoku a eu un entretien avec le Président de la CENI, Dénis Kadima sur le processus électoral en cours, rapporte une dépêche de la CENI.
Par la même occasion, elle lui a offert son balai pour lui dire que  » cette fois-ci, il faut bien nettoyer la CENI parce que nous voulons de bonnes élections. Après trois cycles électoraux, il s’avère important de mettre fin à cette histoire de crise de légitimité. Raison pour laquelle, je lui ai offert mon ballet en croyant qu’actuellement les choses vont se passer convenablement et la publication sera faite bureau par bureau « .
Pour rappel, Mme Ifoku était gouverneur de la province de Tshuapa et ex DG de C. Motors. En tant que présidente d’Ekoki (ça suffit), elle milite pour un futur égalitaire. A travers ses vidéos, elle fait appel aux autres femmes de pouvoir se réveiller et de dénoncer en prenant le courage de dire que ça suffit.

TS

L'auteur