FDA Magazine
Politique

Afia Mama Asbl partie prenante des cadres de concertation mis en place par la CENI

Il s’agit clairement des cadres de concertation genre, inclusion et élections au niveau national lancés officiellement, le 29 octobre 2O22, à Kinshasa, par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), dans le cadre du partenariat stratégique avec les organisations de la société civile r- d Congolaise.
À cet effet, Afia Mama Asbl conduite de mains de maître par sa directrice exécutive, Mme Anny Modi, a été retenue depuis le 26 octobre 2O22 par la CENI, pour être désormais partie prenante dans ces dits cadres de concertation, qui, faut-il le souligner, seront axés sur la loi électorale et la révision du fichier électoral.


Ce qui a justifié la séance d’information et de restitution tenue le mercredi 2 novembre 2022, au siège national d’Afia Mama, situé à Kinshasa/Lingwala, entre Mme Anny Modi et les experts du groupe de plaidoyer Voix et Leadership des Femmes (VLF) d’Afia Mama Asbl composé, entre autre, de la présidente du comité de pilotage, Mme Léonie Kandolo.

Il a été question au cours de cette rencontre pour la directrice exécutive d’Afia Mama, d’informer de manière officielle, aux experts du groupe VLF, de cette bonne nouvelle. Une responsabilité de plus, a reconnu, Mme Anny Modi, qui, humblement, a donné par la suite, des orientations aux experts afin que cette nouvelle collaboration avec la CENI soit bien exécutée.

D’une pierre deux coups, la séance a aussi permis aux quatre expertes du groupe VLF de faire la restitution de leur participation au lancement officiel par la CENI des cadres de concertation genre, inclusion et élections, intervenu le 29 octobre dernier, au Centre culturel du collège Boboto, à Gombe.

En somme, les cadres de concertation mis en place par la CENI poursuivent moult objectifs. Notamment, la vulgarisation des étapes critiques de la loi électorale et la sensibilisation de toutes les couches, sans exception aucune, de la population congolaise pour leur participation massive au processus de la révision du fichier électoral.

L'auteur

Votre avis sur cet article