Politique

Me Alexandre Tshiama :  » les femmes doivent braver la peur pour participer massivement au processus électoral »

Cadre au sein du parti politique Aigle du Congo pour le développement (A.C/Dé), Me Alexandre Tshiama Mamba est candidate à la députation provinciale de décembre 2023.
Ayant promis de présenter suffisamment son projet de société lors de la campagne électorale, elle a tout de même demandé aux femmes et aux jeunes filles de braver la peur afin de participer massivement au processus électoral en étant qu’électrices ou candidates pour renouveler la classe politique congolaise.
Née à Kananga, le 22 mai 1996, Me Tshiama Mamba est originaire de la province du Kasaï-Central, et licenciée en Droit public à l’Université Notre-Dame du Kasaï depuis 2015. Elle est actuellement avocate au Barreau de Kananga.
Son engagement pour la jeunesse l’a amenée à la tête de la coordinatrice du Centre Culturel de la Jeunesse (CCJ), une organisation sans but lucratif mise en place avec certains de ses proches. Cette structure qui est basée à Kananga organise plusieurs activités culturelles en faveur des jeunes.


Toujours disposée à apprendre, Me Tshiama Mamba a suivi beaucoup de formations notamment sur la protection internationale, le droit international humanitaire, le droit conjugal, l’entrepreneuriat, le mentorat et la littérature.
Ces différentes formations a fait d’elle formatrice des formateurs dans diverses thématiques entre autres la protection des droits de l’enfant, les Violences basées sur le genre (VBG). L’avocate a également participé dans les campagnes de sensibilisation sur les abus et exploitation sexuelle et sur les abus et exploitation économiques des jeunes filles.

Il faut signaler que cette dame a trois romans dans son actif ( Sorcière vaincue, l’Amour à distance, Sang royal), deux pièces de théâtre (Vie tragique, l’Honneur du juge n’a pas de prix) et deux livres (le Recueil des saynettes: non à la violence basée sur le genre, le genre dans la réforme de la défense ).

Ce portrait réalisé grâce à l’ONG Femme main dans la main pour le développement Intégral (FMMDI) avec l’appui du Fonds Canadien aux Initiatives Locales ( FCIL ), dans le cadre du projet  » Accroître la participation de la femme et de la jeune fille au processus électoral dans la province du Kasaï en RDC par le renforcement de leurs capacités et la sensibilisation. »