[pro_ad_display_adzone id=5907]
Politique

Kasaï Central/Élections 2023: 150 femmes candidates potentielles participent à une formation sur les stratégies gagnantes et démocratiques

Environs 150 femmes potentielles candidates aux élections de décembre 2023 prennent part à un atelier de formation sur les stratégies gagnantes et démocratiques des scrutins, qui a ouvert ses portes ce lundi 27 février 2023 dans la salle de barreau du Kasaï Central.

Il s’agit des boules de neige de la formation des femmes, des filles et des personnes marginalisées candidates potentielles aux élections de décembre 2023 en République démocratique du Congo sur les stratégies gagnantes et démocratiques.

Activité réalisée avec l’appui du Fonds canadien d’initiative locale (FCIL), dans le cadre du projet Accroître la participation à la vie politique de façon démocratique des femmes, des jeunes, leaders filles et des personnes marginalisées dans la province du Kasaï Central en République démocratique du Congo, par le renforcement de leurs capacités, le renforcement organisationnel des structures féminines et la sensibilisation des populations.

La Directrice-pays de l’ONG Femmes main dans la main pour le développement Intégral (FMMDI), Nathalie Kambala Luse, a fait savoir que l’objectif de ces formations est de permettre à sa structure de sélectionner les rares femmes dynamiques devant compétir lors des joutes électorales.

 » L’objectif ici c’est d’avoir des femmes potentielles capables de représenter notre province. Nous devons nous rassurer que c’est de l’excellence, elles ont mérité et ont un bagage intellectuel. Notre souhait était de sélectionner les femmes ayant un bon profil parcequ’on ne saura pas appuyer toutes les femmes mais les formateurs vont nous dire celles qui sont capables de représenter valablement la population que nous devons soutenir parceque nous ne saurons pas appuyer toutes les femmes.  » a-t-elle souligné.

Femme main dans la main pour le développement Intégral (ONG-FMMDI) se donne un objectif qui est la représentativité égalitaire des femmes dans les sphères de prise de décisions.

L’agenda de ce premier jour a fixé esprits sur les généralités techniques sur l’organisation des élections à tous les niveaux ainsi que les barrières et opportunités à travers la nouvelle loi électorale. La constitution des bases, la mobilisation des fonds et l’acquisition de l’électorat étaient également de la partie.

Joseph Mputu, Secrétaire Exécutif de la CENI, Stéphane Muanda et Jean-René Tshimanga du cadre de concertation de la Société civile au Kasaï Central ; sont les facultaires

Les participantes venues des partis politiques et d’une vingtaine membres de la société civile locale attendent d’être renforcées sur les stratégies de préparation des élections , les avantages et les contraintes de la nouvelle loi électorale ainsi que le développement et la compréhension des enjeux et cycles électoraux.

Notons que c’est le ministre provincialde de la santé et genre, Rose Nkashama qui préside ces assises de deux jours.