Société

Covid-19 : Pour ou contre la vaccination en RDC ? Les congolais s‘expriment…

Pour lutter contre la covid19 en RDC, le gouvernement central a lancé depuis le mois d’avril dernier, la campagne de vaccination volontaire dans les structures sanitaires publiques pour sensibiliser la population. Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi et la Première Dame, Denise Nyakeru Tshisekedi , ont eu leurs deux doses de vaccin, toujours dans le cadre de la sensibilisation. Cependant, le constant sur terrain fait état d’un faible taux des vaccinés en RDC, soit 0,9 %, à en croire le ministre de la santé publique, hygiène et prévention, Monsieur Jean-Jacques Mbungani.

Didier Kipuluka, ingénieur en construction à Kinshasa, se dit être contre la vaccination en RDC: « Il faut accepter et croire que la maladie existe et c’est vrai », La question de la vaccination va dans la réflexion de savoir quelle est la part du gouvernement en tant que responsable national sur la motivation. Sont-ils sérieux dans la chose ou sont-ils comme d’habitude en train de conduire les congolais en bateau ! Le gouvernement congolais reste toujours démissionnaire et ne prend rien au sérieux. On voit en Europe, grand nombre de personnes sont déjà vaccinées. Moi, j’ai eu mes deux doses et je suis libre de tout acte et je vais bien. Il faut que le gouvernement sensibilise la population sur la question de type de vaccins qu’il va proposer et qui va le contrôler ? Et à quel prix ?

Il faut commencer par convaincre et expliquer brièvement le rôle et le but de la vaccination, surtout le désavantage pour ceux-là qui ne seront pas vaccinés. Bref, je suis pour la vaccination en RDC, mais de quelle manière ? Il faut un plan concret de vaccination. Quel type de vaccins ? Faut-il mettre en place une commission d’enquête ou de contrôle ? Une grande campagne de vaccination pour convaincre cette population qui est à plus de la moitié à développer la peur et pas du tout facile à convaincre. Nous avons un peuple dur, il faut que les médias s’engagent aussi à la sensibilisation.

Quant à Similar Kanda de Focip, ille émet des doutes lorsqu’elle considère la rapidité à laquelle le vaccin a été trouvé. C’est, dit-elle, l’unique inquiétude qui ne motive pas sa prise ».Pour dire vrai, la plupart des citoyens ont peur de se faire vacciner. Or, il y va de la santé pour tous. « Nous sommes obligés de nous faire vacciner pour maitriser la pandémie »,

Pour Anuarite Bondala étudiante à l’Unikin, se dit être contre la vaccination en RDC:

« Primo, c’est parce que je ne crois pas à l’existence de cette maladie ici au Congo, précisément à Kinshasa. Secundo, c’est parce que j’ai vu une vidéo où l’infirmière faisait semblant d’injecter ce vaccin à un blanc, alors qu’en réalité, elle ne lui avait pas piqué. Par-là, j’avais eu comme l’impression qu’il y a des choses négatives graves cachées derrière ce vaccin. Tertio, j’ai un ami au Bénin qui m’a raconté comment il était tombé gravement malade juste après avoir eu ce vaccin. Voilà pourquoi, je ne peux pas me faire vacciner.

Christelle Bopioko ajouter : « Je ne suis pas contre mais concernant les rumeurs autour de cette vaccination, nous avons peur. Et voire le couple présidentiel se faire vacciner est un très bon exemple et c’est ce que la population voulait ».

Abordant dans le même sens, Emmanuel Taps Ntangu, ingénieur pétrolier de son état, a indiqué n’être pas contre le vaccin pour s’immuniser contre la covid-19. « Mais c’est juste parce que le gouvernement central a échoué en matière de communication au niveau de la population. Il y a eu plus de campagnes d’intoxication sur le vaccin, ce qui a entravé la confiance dans le chef de la population. Trop des choses ont été dites sur le vaccin susceptible de tuer la population en RDC. C’est difficile dans ces conditions d’atteindre un niveau élevé des vaccinés en RDC », a-t-il ajouté.

cet article a été réalisé avec l’appuie de l’Union Européen International Partnerships@EUPartnerships

L'auteur