[pro_ad_display_adzone id=5907]
Actualité

RDC-Medias: l’ambassadeur de l’Allemagne en RDC, Ingo Herbert, souligne l’importance pour une démocratie des médias libres

Pour commémorer la Journée de la presse en RDC, l’ambassadeur de l’Allemagne en RDC, Ingo Hebert, a convié la presse, le jeudi 02 avril 2024 en sa résidence à Kinshasa, en vue de célébrer les 5 ans de la coalition pour la liberté de média. Pour lui, la mission assignée à la coalition est de promouvoir et préserver la liberté de la presse.
Au cours de cette réception, le hôte a précisé que c’est un grand plaisir, pour lui, de célébrer ensemble « le 5 ans de coalition de la liberté des medias un jour avant la Journée internationale de la liberté de la presse ».
Pour ce partenariat international, une cinquantaine de pays ainsi que des partenaires de la Société civile se sont réunis pour soutenir la liberté de la presse. L’Allemagne en a pris l’élite en 2024 ensemble avec l’Estonie. « Une presse libre est un pilier de base d’une société démocratique.

Le rôle de la presse est d’informer le public et de contribuer ainsi à la transparence du système politique, d’où le quatrième pouvoir.
Le nombre des journalistes présents ici ce soir est une preuve de la liberté et la pluralité des médias en RDC. Une multitude des médias; des radios et des journaux rapportent tous les jours l’actualité de ce vaste pays au niveau national, international ainsi que communautaire afin de remplir cette fonction importante.

Ces journalistes doivent pouvoir travailler librement pour avoir accès aux informations publiques et avoir des conditions de travail leur permettant une analyse objective des informations à récolter. Ils doivent être à mesure de protéger leurs sources sans crainte d’être censurés ou poursuivis. Mais ce beau métier est aussi dangereux.

En 2023, 521 journalistes dans le monde ont été arbitrairement détenus du seul fait de leur profession, a rapporté l’Organisation des Reporters sans frontières. Beaucoup plus de personnes se sont vues menacées, harcelées ou poursuivies au risque de leur sécurité en exerçant leur métier.

Dans le cadre de la coalition, nous disposons de large gamme d’aides pour des personnes à risque. Nous publions aussi des déclarations sur les cas critiques. Nous l’avons fait aussi récemment concernant le cas de Stanys Bujakera.

Le ministère fédéral d’Allemagne des Affaires étrangères s’est associé à la coalition pour promouvoir la protection des professionnels des médias pour leur permettre de continuer à travailler en exil. Nous avons aussi un programme de soutien aux organisations locales des femmes dans les médias dans le Sud-Kivu car, les journalistes femmes sont souvent encore plus en situation de risque, de vulnérabilité et de menace.

Avant de vous réunir ici, mes collègues ambassadeurs de la coalition avons eu l’occasion de nous entretenir avec quelques journalistes congolais pour qu’ils nous expliquent davantage la situation actuelle dans le pays », a souligné l’ambassadeur de l’Allemagne en RDC.
Et de poursuivre: « j’ai appris que dans l’histoire de la RDC, 22 journalistes ont été tués. Je tiens à vous remercier vous tous et je vous appelle à travailler tous ensemble pour relever ce défi ici en RDC. J’encourage tout le monde surtout les journalistes ici présent à réseauter, à discuter et à créer des énergies pour avancer ensemble. La liberté des médias est un bien commun, une valeur partagée que nous devons protéger ensemble ». a-t-il conclu.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, Fondatrice du Magazine Femme d'Afrique.