Actualité

RDC: lancement officiel de la Chambre de commerce d’industrie et de Services

La Chambre de commerce d’industrie et de Services (CCIS-RDC) a été, vendredi 14 avril 2023, lancée officiellement au cours d’une soirée organisée à l’hôtel Kin Plazza by Rotana à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

L’objectif est de créer une dynamique économique, renforcer la capacité de travailler et élargir jusqu’à l’international les opportunités d’affaires.

Selon le Président de la CCIS-RDC, Jean-Robert Isifua Bokumbe, la particularité de son Asbl est qu’elle est multilatérale.
« Nous sommes une chambre multilatérale parce que nous ne travaillons pas qu’avec un seul pays. La CCIS-RDC va collaborer avec plusieurs pays et tous les opérateurs qui sont dans ce pays sans aucune exception « , a-t-il déclaré.

C’est ainsi qu’il a appelé tout opérateur économique étranger de pouvoir adhérer à la CCIS-RDC.  » Nous sommes là pour conjuguer nos efforts, afin de réaliser des grands projets pour lesquels nous sommes incapables de les faire en étant seul », a affirmé M. Isifua Bokumbe.

Il dit être conscient de la nécessité de l’unité qui permettra à ce que l’opérateur congolais puisse progresser et faire perdurer ses activités.  » Aujourd’hui, il y a des sociétés dans le monde qui existe depuis 1800. Qu’est-ce qu’il faut faire pour que nous puissions réussir à bâtir des structures comme celles-là qui vont perdurer de génération en génération « , a signifié le Président de cette chambre.

Il a fait savoir que la CCIS-RDC aura une politique de proximité avec les institutions du pays, particulièrement avec le législateur pour les avancées de certaines lois.

La chambre va également travailler avec des micro-entrepreneurs honnêtes pour les aider à se développer, y compris les femmes qui élèvent et scolarisent leurs enfants grâce à leurs activités.

Faisant partie de 14 administrateurs de la CCIS-RDC, Papyto Muanda a, plein d’enthousiasme, présenté l’Asbl qui vient de naître ainsi que des partenaires qui accompagnent cette affaire.

 » La CCIS-RDC met l’entrepreneur au centre du projet. Elle veut surtout s’investir pleinement dans l’entrepreneuriat formel et informel, à travers la formation et l’information que nous allons mettre à la disposition des entrepreneurs. Aussi, la promotion à l’intérieure et à l’extérieure », a-t-il révélé.

Pour M. Muanda, la chambre ambitionne, ces jours, ce rôle de conseiller et d’accompagnateur au profit des entrepreneurs qui se lancent. Il sera notamment question de servir de réseautage pour tous les acteurs économiques autour d’une communauté.

Quelques réactions

Réagissant à la création de la CCIS-RDC, le Prof. Daniel Mukoko a signalé que  » c’est une bonne idée de voir les entrepreneurs congolais se regroupaient parce que les entreprises ne peuvent pas grandir de manière individuelle. Une économie, c’est l’interaction de plusieurs forces ».

Il a conseillé aux entrepreneurs congolais d’aller à l’abordage des marchés étrangers et nouer des partenariats avec des entreprises étrangères.  » Il ne faut oublier que s’il y a une donne qui va dominer le monde, surtout en Afrique dans les années à venir, c’est l’intégration des économies », a affirmé le Prof. Mukoko.

Cet économiste a notamment rappelé que la RDC a adhéré à la Zone de libre-échange continentale Africaine (ZLECAF), marché unique africain, mais aussi à la Communauté de d’Afrique de l’est (EAC) où il y a un grand dynamisme des entreprises de ces pays.  » Il ne faut pas que les entreprises congolaises croissent les bras. Elles doivent plutôt grandir ensemble », a conclu le Prof. Mukoko.

De son côté, l’Administrateur délégué de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), Kimona Bononge, a promis l’accompagnement de son organisation à la CCIS-RDC qui compte déjà y adhérer.

L'auteur