BGFI – 3 Qualifié
BGFI – Payement Impôt
BGFI – Rakka Cash
FDA 10 ans Bannière
Actualité

RDC: la Conférence sur les VSBG se clôture sur une note de satisfaction

En perspective de la journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit célébrée le 19 juin de chaque année, le Président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a, du 18 au 20 juin 2023 à Kinshasa, organisé une conférence internationale sur les violences sexuelles et celles basées sur le genre (VSBG) en sa qualité de champion de la masculinité positive.

Appuyée par la Banque mondiale, la conférence avait pour objectif de réfléchir comment renforcer la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre (VSBG) dans la région d’Afrique ainsi qu’en République démocratique du Congo.

Le Chef de l’Etat congolais et d’autres autorités présentes à la manifestation ont pris l’engagement de s’impliquer pour la réussite de cette lutte.

Cet engagement a été un motif de satisfaction pour les acteurs de la société civile qui militent contre les VSBG . Tel est le cas de la Directrice-pays de l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral (FMMDI), Nathalie Kambala Luse de FMMDI qui a déclaré qu’avec l’avènement de Félix Tshisekedi à la tête de la RDC plusieurs avancées importantes ont été constatées dans cette lutte.

“ C’est un problème très complexe et à multiples facettes. Les conflits à l’est du pays ont entraîné la recrudescence de ce fléau qui fait couler les larmes, et même les normes sociales néfastes qui avillissent les femmes font aussi partie des VBG « , a-t-elle ajouté.

Mme Kambala a également fait savoir Mais qu’il ya quand même des avancées dans le pays, avant de signaler l’adoption des politiques et des programmes afin de lutter contre les VSBG.  » Aussi, la présence de l’actuel Président de la RDC a fait bouger les lignes grâce à son implication personnelle à travers plusieurs actions, notamment la conférence sur la masculinité positive, le lancement de la tolérance zéro contre les VSBG ainsi que la promulgation des lois nationales, l’adoption de certains instruments internationaux en la matière », a-t-elle affirmé.

Notons que ces assises de deux jours ont connu la participation de plusieurs personnalités dont le chef du gouvernement, Sama Lukonde, les présidents de deux chambres du parlement, des politiques, des représentants humanitaires de la région d’Afrique, le chef de division du genre de Kananga et le Président de la commission provinciale paix, justice, vérité et réconciliation (CPJVR/Kasaï Central), Professeur Augustin Loko.

Jean Claude Ngalamulume Bak’s

Votre avis sur cet article