FDA Magazine
Arts & Food

Pas un repas sans légumes, pas une journée sans crudités!

Le Docteur M’buy Muliel Antoinette Felicitée,médecin spécialiste en Sciences des Aliments et en Nutrition ( Université de Gand , Belgique) et Secrétaire Général de la FOJECO ( Organisme Humanitaire en Afrique ) lance un cri d’alarme dû au constat amer suivant : « En Afrique, la consommation moyenne de fruits et légumes par personne est bien en dessous de la dose recommandée » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui est de 400 grammes par jour, tel qu’affirmé par l’agence des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation ( Food and Agriculture Organization: FAO ), lors du colloque international sur l’horticulture , le 06 décembre 2010 à Dakar (Sénégal).


Malheureusement , 12 ans après, soit le 24 février 2022, lors de la clôture de l’année internationale des fruits et légumes par la FAO; alors que les bénéfices des fruits et légumes sont largement établis que ce soit en termes de santé, ou de durabilité de l’alimentation, leur consommation demeure insuffisante dans la majorité des pays du monde.
C’est pourquoi , la FOJECO à travers son Secrétaire Général M’buy Muliel Antoinette s’investit à informer la population sur les bénéfices de la consommation de fruits et légumes et à encourager leur production et leur consommation au bénéfice de la santé de tous.
En effet , les personnes qui mangent peu de fruits et légumes sont plus exposées à des carences et à des graves conséquences. Dans le pire des cas, il y a un risque plus élevé des maladies cardiovasculaires , des maladies chroniques et dégéneratives voire même de certains types de cancers. Il est à noter que les fruits et légumes sont dotés des propriétés antioxydantes riches en vitamines et en minéraux . Ils représentent une excellente source de fibres et de macronutriments tels que les protéines, glucides et bonnes graisses, lesquels sont très bénéfiques à la santé humaine.


Pour bon nombre des pays africains, les légumes occupent dans les repas, une place majeure , bien que mal répartis,non diversifiés et non équilibrés. Et parlant de légumes,en voici quelques exemples , les ” Matembele “, les feuilles de patates douces (Ipomoea batatas), plus nutritives que les épinards et les choux. Le Gombo ” Dongo – dongo” (Abelmoschus callei), l’aubergine Africaine (Solanum aethiopicum), consommés sous forme fraiche, séché et utilisés principalement pour la préparation de sauces, de salades et/ou des plats entiers.
Quant aux fruits , ils dépendent des régions. Cependant leur consommation reste minime. Au regard de tout ce qui précède , voici quelques pistes à retenir pour augmenter la consommation de fruits et légumes en vue de l’amélioration de la santé de la population : -manger des légumes à tous les repas ; -manger des fruits frais et des légumes crus comme en‑cas ; -consommer des fruits et des légumes frais de saison ; et -diversifier les fruits et les légumes consommés.
En définitive , les fruits et légumes sont le fondement d’une alimentation saine et variée.

L'auteur

2 Commentaires

Votre avis sur cet article