FDA Magazine
Société

Grand Kasaï : Le Réseau des femmes Africaines ministres et parlementaires lance ses activités à Kananga

Les activités du Réseau des femmes Africaines ministres et parlementaires (RFAMP) ont été lancées ce mardi 21 décembre 2022 à Kananga chef-lieu de la province du Kasaï Central par le vice-gouverneur Martin Makita, en présence des ministres et députés venus de cinq provinces de la région du Kasaï, au centre de la République Démocratique du Congo.

A l’occasion, un atelier de réflexion de deux jours a été organisé par l’agence onusienne de la population (UNFPA) en partenariat avec le ministère du genre, l’ONG Femme main dans la main pour le développement Intégral ( FMMDI) et la Division provinciale du genre Kasaï Central.

En levée de rideau, la directrice-pays de l’ONG Femme main dans la main pour le développement Intégral (FMMDI), Nathalie Kambala Luse, a indiqué que cette activité marque l’entrée solennelle des femmes ministres et parlementaires de la région du Kasaï à ce réseau qui assure un rôle important dans l’organisation et la réussite des plaidoyers et autres actions. D’où son appel à elles, de s’approprier cette ASBL dans un dynamisme pour l’atteinte des objectifs.

” …Pour atteindre les résultats, il vous appartient désormais de regarder dans la même direction afin de porter haut les flambeaux de la femme Centre Kasaïenne. Nous avons besoin de vos Voix et plaidoyers en tant que cadres. Le Grand Kasaï a beaucoup de problèmes qui concernent les femmes…” a-t-elle martelé.

De son côté, la secrétaire régionale, du REFAMP/ RDC, Aurélie Bibondo, a souligné que la création du Réseau des femmes Africaines ministres et parlementaires (REFAMP), répond au souci d’impliquer les femmes ayant pouvoir de décision et contrôle dans la mise en œuvre des politiques et programmes dans l’esprit des article 28 du réglement intérieur de l’AFAMP.

” Parmi les objectifs, il y a la mise en place des antennes de ce réseau dans les provinces du Kasaï Central, Kasaï et Kasaï Oriental. Nous voulons favoriser le réseautage et la collaboration parceque souvent nous travaillons en vase-clos…”

La représentante du bureau local de l’UNFPA qui a promis l’accompagnement de son organisation, a pour sa part souligné que le lancement de l’antenne de REFAMP est arrivé au moment où les fragilités individuelles doivent se transformer en avantage de motivation personnelle et en mobilisation des autres pour poursuivre l’engagement de servir.

Ouvrant officiellement les travaux de cet atelier, le vice gouverneur et représentant du gouverneur en mission, Martin Makita Mfuamba, a fait savoir que cette occasion est pour les sommités féminines de l’espace Kasaï de s’approprier des thématiques, faire le point des avancées relatives aux conditions de leur vie politique et sociale, décortiquer profondément les difficultés liées à leur participation citoyenne et de mutualiser leurs efforts pour un impact fort et résistant en cette période pré-électorale.

Martin Makita IBA IBa a exprimé sa gratitude au Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, champion de la masculinité positive en Afrique, pour ses multiples efforts en faveur des femmes.

Plusieurs thématiques en rapport avec les questions de la femme congolaise seront débattues lors de cet atelier.

Votre avis sur cet article