BGFI – Payement Impôt
BGFI – 3 Qualifié
FDA 10 ans Bannière
BGFI – Rakka Cash
Mode

Les Congolaises et la garde- robe.

La garde-robe de la femme célibataire et celle de la mariée font l’objet de l’actualité en Afrique en général et RDC en particulier. Comme on le sait, prendre soin de soi-même et de sa propre estime, ainsi que savoir se mettre en exergue sont des valeurs sur lesquelles les femmes veillent scrupuleusement et qu’elles suivent bien à la loupe.
Il est certain que s’habiller est souvent une question qui chauffe les les débats et divise la gente féminine dans le continent africain, notamment entre les célibataires et les mariées.
Pour celà, Femme d’Afrique magazine s’est résolu à donner la parole aux concernées pour s’exprimer au sujet de cette problématique.


Pour Yolande Bishop Kepa, assistante à l’Université de Kinshasa « UNIKIN » et à l’Institut supérieur pédagogique de la Gombe « ISP/Gombe », la femme célibataire a plus de diversité dans le choix de son accoutrement, car elle jouit d’une liberté avec limite, puisqu’elle doit tenir compte de la contrée où elle vit, c’est-à-dire des valeurs culturelles et des coutumes de son pays.
« En dépit de celà, sa garde-robe a beaucoup de choix de look, style et tout ce qui lui convient », alors que celle qui est mariée ne dépend plus d’elle-même, parce-qu’elle est appelée à accepter tout tout ce qui est conforme à son statut », soutient Yolande Bishop Kepa, qui ajoute qu’il y a alors des charges qui augmentent avec la présence des enfants dans la famille.
Celà entraîne une modification de ses habitudes vestimentaires compte tenu de sa garde-robe. Elle doit aussi tenir compte de son mari et surtout, si elle est Africaine, du regard de la société dont la belle-famille, les amis et connaissances.
« Donc la femme mariée est différente de la célibataire du point de vue de leur statut et de leur accoutrement. Elles ont, sans discrimination, deux garde-robes différentes », conclut-elle.


Emérence Luyindula, entrepreneure de son état, quant à elle, déclaré qu’ à cause de la mondialisation, il n’ y a actuellement pas une grande différence entre la garde-robe d’une femme mariée et celle d’une célibataire, toutes deux voulant apparaître belles, plus particulièrement à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, où les femmes mariées ont brisé le tabou.
 » Excepté quelques accoutrements qui ne sont pas tolérés dans certaines tribus africaines pour une mariée, renchérit-elle, avant de conclure qu’il y a aussi la volonté personnelle de la concernée qui jouit également du choix de ses vêtements.


Pour sa part, Pridia Mayindombe Moango, journaliste, devenue maman, ma garde-robe a totalement changé et surtout qu’elle a pris du poids après l’accouchement.
« Quand j’étais célibataire, j’avais un style libre et diversifié, actuellement, je suis dans un style certes élégant, mais ma garde-robe a fait de moi une grande dame défenseuse d’une mode respectueuse et surtout une femme dite africaine en conciliant le prêt-à- porter avec la haute couture locale », souligne cette chevalière de la plume.

L'auteur

2 Commentaires

  1. Kouassi maurel Répondre

    La garde robe de la femme mariée et de la femme célibataire peut être pareil dû moment où elles se sentent à l’aise dans la tenue sans toute fois être vulgaire.

Votre avis sur cet article