[pro_ad_display_adzone id=5907]
Entrepreneuriat

Le Président de la CCIS-RDC Jean Robert Isifua Bokumbe à la rencontre des entrepreneurs

Le Président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services (CCIS-RDC), Jean Robert Isifua Bokumbe a, lundi 29 mai 2023 à Kinshasa, organisé une journée de prise de contact avec les entrepreneurs (hommes et femmes) congolais.

Entouré du 3ème Vice-président, Papyto Muanda et de l’administrateur, Martin Mutanda, le Président de la CCIS-RDC a signifié que l’objectif prioritaire est de pouvoir rassembler  » les meilleurs d’entre nous qui sont dans l’entrepreneuriat, dans les affaires pour faire de grandes choses et d’aller plus loin ».

Selon lui, il est question de constituer une force, en mettant ensemble leurs moyens intellectuels, matériels et surtout financiers afin de quitter le bas de l’échelle pour être parmi les grands.

C’est ainsi que cette chambre veut voir une société, ayant plus d’une décennie, de posséder des capacités financières nécessaires pour réaliser d’énormes projets de construction des industries, des routes et autres, a déclaré le Président Isifua Bokumbe.

 » L’approche de la démarche de la CCIS-RDC est inclusive parce que nous nous intéressons non seulement de ceux qui ont déjà des entreprises depuis plusieurs années, mais aussi aux petits commerçants pour les accompagner à grandir « , a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’administrateur Martin Mutanda a encouragé ces entrepreneurs de faire partie de la chambre qui compte les accompagner pour avoir notamment la connaissance du marché et maîtriser l’environnement de leur secteur.

A l’en croire, la CCIS a l’expertise en vue de permettre à ses membres de se trouver en réseaux.  » Il faut savoir les réseaux qui se créent dans chacune de vos activités pour assurer le succès en sachant avec qui vous avez à faire « , a-t-il poursuivi.

En plus, la chambre veut permettre aux entreprises congolaises de perdurer dans le temps étant donné que plusieurs d’entre elles perdent leur investissement par manque d’accompagnement d’une structure, a révélé M. Mutanda.

A travers les formations qui seront données, a signalé l’administrateur, ces hommes et femmes d’affaires auront à dénicher d’autres projets intéressants qui pourront naître de leur première activité.

S’agissant du 3ème Vice-président de la CCIS-RDC, Papyto Muanda, le réseautage qui sera assuré par la chambre a pour objectif d’engendre la confiance entre les entrepreneurs.

 » Nous sommes dans plusieurs domaines d’activités et nous devons nous connaître pour que nous puissions consommer congolais. Parfois, nous recourons à l’étranger pour s’offrir un service alors que nous pouvons le trouver sur place », dit-il.

Réactions des participants

Réagissant à sa participation à cette rencontre, Annie Bongo se dit satisfaite du fait que la CCIS-RDC, dont elle découvre pour la première fois, vient réveiller la conscience des congolais dans l’accomplissement de grandes choses.

 » Le souhait est de faire de nous des entrepreneurs au vrai sens du mot, mais nous ne pouvons pas être propulsé et sortir de l’informel sans se mettre ensemble « , a reconnu Mme Biongo qui évolue dans l’agro-pastorale.

De son côté, le Chef d’entreprise Biorex, Eddy Biselele, n’a pas caché sa satisfaction, tout en révélant être séduit par le message du Président de la CCIS-RDC.

 » Le message qui a capté mon attention, c’est lorsque il nous a appelés de penser aux grandes choses pour notre pays », a indiqué M. Biselele qui reconnaît que lui-même le responsable de la chambre est porteur d’une grande vision pour la République démocratique du Congo, l’Afrique et l’humanité.

TS

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, Fondatrice du Magazine Femme d'Afrique.