Société

La dot en RDC, symbole ou commerce

La dot est un passage obligé avant la célébration du mariage en R.D. du Congo. Censée être un geste symbolique d’engagement, la dot perd de plus en plus son vrai sens et empêche les amoureux de s’unir par les liens sacrés du mariage. Que dit la loi et que faire pour redresser les choses ?

Payer la dot, un défi pour les jeunes congolais

A l’époque de nos pères, la dot n’était qu’un simple geste traditionnel entre les familles de deux amoureux ; C’est ce qui donnait au mariage tout son sens. Nos parents d’ailleurs, se sont mariés avec comme dot des objets symboliques traditionnels en accord avec la coutume et la tradition. Mais aujourd’hui, évaluée en billet de banque, la dot est devenue une corvée pour le futur mari. Puisqu’en dehors de la somme d’argent, on retrouve également une liste de bien matériel que le futur marié doit remettre à la famille de son amoureuse, ce qui a le don de faire prolonger la période des fiançailles .

Sous d’autres cieux, la dot n’existe pas. Le mariage n’est rien d’autre que l’engagement de deux personnes qui s’aiment et qui désirent vivre ensemble et fonder une famille ; les familles des époux ne viennent que pour assister les deux amoureux, célébrer et partager leur joie. Mais en Afrique, particulièrement chez moi en RDC, certains jeunes tardent à se marier non pas par manque d’amour, mais par manque de moyens pour la dot. Sans négliger les réalités des coutumes,l’époux est contraint de donner la totalité de la dot demandée; De peur d’être maudit ou d’avoir des problèmes de procréation par la suite. En fait tout est réuni pour augmenter le stress pour les futurs mariés.

L'auteur