Éducation

Kasaï-Central : Nathalie Kambala plaide pour l’intégration de cours des VBG dans le programme scolaire

La Directrice-pays de l’ONG Femme main dans la main pour le développement Intégral (FMMDI), Nathalie Kambala a plaidé pour l’intégration de cours de lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre (VBG) dans le programme scolaire.

L’appel a été lancé au bureau de FMMDI Kananga qui a abrité, samedi 26 mars dernier, le concours destiné à la jeune fille écolière sur les VBG, marquant les 30 ans d’existence de Kasaï Horizon radio et télévision (KHRT/Kananga).

Mme Kambala a insisté sur l’urgence d’agir, avec efficacité et synergie, pour réduire les cas des VBG en milieux scolaires et dans les communautés du Kasaï-Central.

Elle a exprimé la volonté de son organisation d’adhérer à la rédaction d’un plaidoyer sur la question.  » L’idéal est d’accentuer notre plaidoyer pour qu’on puisse intégrer dans le programme scolaire le cours de lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre dans nos écoles primaires et secondaires « , a déclaré la Directrice-pays de FMMDI.

 » Vous savez qu’avec la gratuité de l’enseignement primaire, il y a de filles qui commencent à regagner le chemin de l’école, mais à cause de leur morphologie, elles deviennent la cible des personnes mal intentionnées. Il nous revient de réfléchir sur les stratégies de protection de ces jeunes filles, principales victimes des abus et de harcèlement sexuel « , a-t-elle expliqué.

A l’en croire, l’élimination de ces pratiques au sein des communautés kasaïennes constituent, en RDC, une ligne d’action prioritaire dans le Plan national de Développement communautaire et social 2019-2028.

A ce propos, le Kasaï-Central a enregistré d’importants résultats. Ces derniers, a dit Kambala, sont à mettre dans l’actif des acteurs oeuvrant pour la promotion et la défense des droits des femmes et jeunes filles. Ces acteurs de la société civile ont été félicités et encouragés, récemment, par les autorités locales lors de la célébration de la journée internationale des droits de la femme.

S’agissant du concours, les 7 questions étaient axées autour du sexe, du genre et des types des violences sexuelles et celles basées sur le genre. Seule Milolo Mukendi Arlette du Lycée Disuminyina a réalisé 93,3%.

La remise des cadeaux aux lauréates sera faite, dans les tout prochains jours, lors de la cérémonie officielle de commémoration des 30 ans de Kasaï Horizon Radio et télévision (KHRT).

Selon le jury chargé de l’évaluation des 93 candidates, venues des différentes écoles de la ville de Kananga, 24 élèves ont satisfait soit 24,7% de réussite.

Se basant sur ces résultats publiés dimanche 26 mars 2023, Mme Kambala, a estimé que l’urgence s’impose étant donné que la sensibilisation doit être à la hauteur des conséquences compromettant l’avenir des victimes des VBG.

Pour éliminer ou éradiquer ces pratiques, dit-elle, il faut un leadership politique fort, ainsi que de l’innovation et de l’appropriation communautaire.

Vous avez des reclamations ? Veuillez les signaler ici .