[pro_ad_display_adzone id=5907]
Politique

Kasaï Central/CENI-Femmes: Les femmes, jeunes, personnes handicapées et autochtones briffés sur les instruments juridiques

En partenariat avec l’association Internationale pour les systèmes électoraux (AIFS), le Mouvement Rien Sans les Femmes (RSF) a organisé ce vendredi 03 mars 2023 à Kananga, un cadre d’échange et de sensibilisation pour l’enrôlement massif des femmes, jeunes, personnes avec handicap et peuples autochtones en vue de favoriser le genre et l’inclusion au cours de ce processus électoral en République démocratique du Congo.

Ce rendez-vous du donner et du recevoir, a servi de cadre d’échanges et de réseautage entre différentes candidats potentiels, associations militantes pour les droits des femmes et des personnes vulnérables. Ça été aussi un espace d’éveil de conscience, de prise de décisions pour le changement des attitudes sur le terrain face aux mécanismes de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de vulgarisation des textes juridiques de la CENI et des neuf innovations de la loi électorale et les modalités pratiques.

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Exécutif provincial de la CENI, Joseph Mputu, a rappelé à l’assistance l’objectif visé par la Révision du fichier électoral qui est de doter la centrale électorale d’un fichier actualisé fiable et suffisamment représentatif permettant d’organiser les élections inclusives , crédibles et apaisées. Ainsi, il a plaidé pour la forte sensibilisation des masses sur les enjeux de l’heure.

Le point focal du Mouvement Rien sans les femmes (RSF), Nathalie Kambala Luse, s’est exprimée dans le même sens en appelant toutes les parties prenantes à mettre à profit le délai de 15 jours de rattrapage afin de maximiser les chances à la province d’avoir beaucoup de sièges au parlement.  » L’objectif principal de notre mouvement, c’est la représentativité égalitaire entre hommes et femmes dans les institutions politiques. Nous sommes plus que déterminées à renverser la tendance. Tout commence par l’enrôlement massif des femmes et filles, faites vous enrôler, la CENI nous a lancé un défi… » a-t-elle renchéri lors de son allocution.

De son côté, la représentante de l’association Internationale des systèmes électoraux (AIFS), Madame Déborah, a remercié le Mouvement Rien Sans les Femmes pour la réussite de l’activité . Elle a souligné l’engagement de sa structure à accompagner la CENI et autres organisations pour la tenue sans faille des scrutins tout en sollicitant l’implication des associations militantes dans le souci de bénéficier les acquis de la résolution 1325 et 2250 du Conseil de sécurité des Nations-Unies sur les femmes, la paix et la sécurité en RDC.

L’occasion était choisie par Me Annie Bambi, conseillère du Président de la CENI, d’expliquer à ses hôtes les différents concepts utilisés dans ce processus ainsi que l’importance des différentes activités organisées pour la transparence. Au terme de cette activité, elle a salué l’attention manifestée par le public et les observations formulées pour l’aboutissement des opérations en cours.

Au cours de ce cadre d’échanges, plusieurs thématiques ont été abordées entre autres les seuils de recevabilité et de représentativité, le quotient électoral et l’atteinte des assignations .

Cette cérémonie a eu pour cadre, la salle des réunions du barreau du Kasaï Central à Kananga.