FDA 10 ans Bannière
BGFI – 3 Qualifié
BGFI – Rakka Cash
BGFI – Payement Impôt
Société

Kananga : l’ONG FMMDI sensiblise pour la réduction des inégalités et des violences basées sur le genre

L’ONG Femme main dans la main pour le développement intégral (FMMDI) a, mardi 04 juillet 2023, dans la commune de Lukonga, à Kananga, dans la province du Kasaï-Central, procédé au lancement de la campagne sur la transformation des normes socioculturelles pour la promotion de l’égalité de sexe.

Lancée par le bourgmestre de la commune de Lukonga, en présence de la cheffe de division provinciale du genre au Kasaï-Central, cette campagne consistera à la prise en charge holistique des survivantes des violences sexuelles et celles basées sur le genre (VGB) sur deux volets, à savoir la prévention et la prise en charge psychosocial.

Il sera également question, au cours de cette campagne, de renforcer les capacités des populations locales sur les concepts et les notions des violences sexuelles et celles basées sur les genres (VSBG).
A l’issue des activités de sensibilisation, les leaders communautaires à tous les niveaux vont signer un acte d’engagement pour assurer l’accompagnement de la promotion de l’égalité de sexe.

Cette activité est menée dans le cadre du projet KOICA mis en œuvre par FMMDI avec le financement du Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA-RDC), à travers la République de la Corée.

Selon la Directrice-pays de FMMDI, Nathalie Kambala Luse, ce projet vise à réduire les inégalités et les violences basées sur le genre dans les familles et les communautés en République démocratique du Congo. Un projet exécuté dans l’esprit des objectifs du développement durable 5, 6 et 16 consacrés à l’égalité des sexes, à la paix, à la justice, et à l’efficacité des institutions.

« La commune de Lukonga enregistre tous les jours les cas de VBG. Nous avons voulu informer la population sur les différents mécanismes de dénomination de cas des violences sexuelles, le référencement ainsi que sensibiliser les victimes à fréquenter les structures sanitaires. On devrait aussi enregistrer les normes socioculturelles qui existent encore dans la communauté jusqu’à ce jour « , a affirmé Mme Kambala.

Pour rappel, la manifestation a connu plusieurs interventions, notamment de bourgmestre Lukonga, de la coordonnatrice du SC VBG région Kasaï et la cheffe de division provinciale du genre où plus de 200 personnes ont pris part à la cérémonie.