Société

Kananga : Les leaders d’opinion s’accordent pour lutter contre les mariages précoces

Les leaders d’opinion de la ville de Kananga, dans la province du Kasaï-Central, ont élaboré un plan stratégique pour lutter contre les mariages précoces et forcés au sein de leurs communautés respectives.

Ces leaders se sont accordés à l’issue d’un atelier de deux jours organisé, du 20 au 21 novembre 2023, par l’organisation non gouvernementale de développement Amour plus à leur intention sur la réflexion et l’élaboration d’une stratégie communautaire de lutte contre le mariage d’enfants et la promotion de la scolarisation des filles.

Dans ce plan stratégique, ces acteurs clés de la communauté ont envisagé de mener des activités de sensibilisation de masse et de vulgariser des textes légaux qui garantissent les droits des enfants et luttent contre les mariages d’enfants. C’est une façon pour eux de s’approprier la lutte contre les mariages précoces et les unions conjugales forcées, surtout que ces mariages sont aussi à la base de mort précoce de ces enfants.

Pour la coordonnatrice d’Amour plus, Merveille Sangi Loola, cette stratégie va permettra à son ONG et au Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF) de coordonner les activités et d’unifier les messages portant renforcement des capacités des acteurs locaux, afin de mobiliser chaque secteur de la communauté en faveur de la lutte contre les mariages précoces et forcés.

Notons que cette activité est menée dans le cadre du projet d’appui à l’autonomisation des filles et au renforcement des capacités pour lutter contre les mariages d’enfants, qu’exécute l’ONG Amour plus avec l’appui de l’UNICEF.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia