Culture

Kananga : le Centre Culturel de la Jeune milite pour l’autonomisation économique de la jeune fille

La Coordonnatrice du Centre Culturel de la Jeunesse (CCJ), Me Alexandre Tshiama Mamba a, samedi 2 septembre 2023, dans la salle des conférences de parquet de Grande instance de Kananga, remis officiellement les brevets de fin de formation à cinq jeunes filles et un garçon après être formés en coupe et couture.
Selon elle, le but est d’assurer l’autonomisation économique de ces filles à travers un métier.
Il convient de signaler que les concernés ont suivi les cours pendant quatre mois, soit de mai à fin août dans une maison de couture de la place.
 » Ces adolescentes ont appris la coupe et couture parce qu’il s’agit du métier de leur passion en vue de développer leur talent. Cette formation a été plus pratique « , a fait savoir Me Tshiama.
Après l’apprentissage, la Coordonnatrice du Centre Culturel de la Jeunesse a rassuré que ces jeunes filles seront accompagnées et encadrées par sa structure.  » Pendant six mois, ces filles pourront travailler dans l’atelier du CCJ pour qu’elles puissent acheter leur propre machine à coudre « , a-t-elle déclaré avec conviction.
Notons qu’à l’issue de la formation, sept jeunes filles et un garçon ont reçu leur brevet alors que les cinq autres ont fini par abandonner.
 » Les personnes qui ont obtenu leur certificat ont réellement suivi la formation jusqu’à la fin. Nous pouvons dire qu’elles seront capables de se défendre « , a signifié Me Tshiama.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, Fondatrice du Magazine Femme d'Afrique.