BGFI – Rakka Cash
FDA 10 ans Bannière
BGFI – Payement Impôt
BGFI – 3 Qualifié
Santé

Gratuité de la maternité en RDC : les agences du système des Nations-Unies viennent en appui

Dans le cadre de la mise en œuvre de la couverture santé universelle en République démocratique du Congo, les chefs d’agences du système des Nations-Unies qui œuvrent pour améliorer la situation de la santé maternelle, néonatale, infantile et adolescente (H6+) se sont engagés de pouvoir apporter leur soutien à l’amélioration de la qualité des soins de santé cruciale concernant la gratuité de la maternité ainsi que les soins aux nouveau-nés à Kinshasa.
Ils ont manifesté leur engagement à accompagner le gouvernement Congolais dans un communiqué de presse de jeudi 28 décembre 2023.

Selon la source, la situation de la santé maternelle et néonatale en RDC reste toujours préoccupante.  » La mortalité maternelle et néonatale est estimée respectivement à 547 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes et 28 décès néonatals pour 1.000 naissances vivantes « , a indiqué le communiqué de presse qui révèle que les causes profondes de ces décès maternels et néonatals sont complexes et multifactorielles.

Raison pour laquelle, les agences H6+ notamment ONUSIDA, ONUFEMMES, UNFPA, UNICEF, OIT, USAID, OMS, PAM et Banque mondiale veulent œuvrer encore en faveur de la santé maternelle. Il s’agit notamment d’accompagner le gouvernement de la RDC à œuvrer avec toutes les parties prenantes pour investir davantage dans des interventions à haut impact sur la santé maternelle, néonatale et des adolescents et la nutrition. Il est aussi question d’appuyer davantage l’amélioration de la qualité de l’offre des services de santé maternelle et néonatale en renforçant les capacités humaines et institutionnelles à chaque niveau du système de santé.

Ces chefs d’agence H6+ ont également salué les mesures prises par le gouvernement entre autres la gratuité de la maternité, les soins aux nouveaux-nés, la nutrition et la planification familiale.
 » Le développement du pays passe aussi par la bonne santé et la contribution de tous y inclus les femmes, filles, adolescents », ont-ils fait savoir.

Pour eux, il y a un long chemin à parcourir pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable d’ici 2030, dont le 3ème objectif, relatif à la bonne santé pour tous et la promotion du bien-être de tous à tout âge.

Ainsi, pour accélérer l’atteinte de cet objectif, le partenariat H6+ a identifié quelques cibles, à savoir la réduction du taux de mortalité maternelle en dessous de 70 pour 100.000 naissances vivantes, l’élimination des décès évitables de nouveau-nés et d’enfants de moins de 5 ans, la réduction de malnutrition parmi les enfants de moins de 5 ans, les adolescents et les femmes en âge de procréer et l’assurance de l’accès à tous des services de santé sexuelle et procréative.

Ces chefs d’agences H6+ ont recommandé au gouvernement de la République et aux différentes parties prenantes de placer la santé maternelle, du nouveau-né et des adolescents parmi les actions prioritaires, de développer des politiques, stratégies, plans d’action et programmes nationaux pertinents et d’allouer des ressources nationales conséquentes dans ce secteur.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, Fondatrice du Magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article