BGFI – Rakka Cash
BGFI – Payement Impôt
BGFI – 3 Qualifié
FDA 10 ans Bannière
Interview

Evelyne Luyelo : » l’ère numérique est une bonne opportunité pour l’apprentissage de la femme « 

Journaliste de formation et experte en genre, Evelyne Luyelo appelle les femmes à s’approprier les outils numériques.
Elle a également appelé la gent féminine à connaître ses droits et devoirs pour mieux les défendre.
Cette jeune dame qui a su vendre ses services comme consultante en communication dans plusieurs organisations, s’est confiée à cœur ouvert lors d’une interview accordée à Femme d’Afrique Magazine.

Femme d’Afrique Magazine : Pourriez-vous vous présentez à nos lecteurs ?

Evelyne Luyelo: Je suis Evelyne Luyelo Mabikwa, journaliste, travaillant dans le domaine des droits humains et de la femme de manière spécifique.
Car, je crois que la femme est au centre du changement et du développement. Quand elle est informée de ses droits et en jouit, elle est capable de changer le monde.

FDA: Quel est votre parcours académique et professionnel?

EL: J’ai une licence en communication, option : multimédia à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la Communication (IFASIC). J’ai également d’autres formations en management, leadership et droits humains.
Mes premiers pas dans la presse était à la radio communautaire de Muanda, dans la province du Kongo-Central, bien avant mon inscription à l’IFASIC. Ensuite, je suis allée travailler à la télévision privée antenne AA, puis Canal Congo télévision (CCTV), une autre chaîne privée, avant de se retrouver à l’agence catholique Dia, et actuellement à l’Agence congolaise de presse (ACP) où j’ai été engagée depuis 2006.
En outre, j’ai occupé le poste de directrice provinciale de l’Union congolaise des femmes des Médias (UCOFEM), une association des défenseurs des droits des femmes des médias et de formation intégrale des femmes. J’ai implanté et dirigé cette association au Nord-Kivu pendant 5 ans.
J’ai aussi travaillé comme consultante en communication pour différents programmes et projets entre autres le programme d’appui à la réforme de la justice, le programme harvestPlus.
Actuellement, je suis spécialiste en genre au projet « Canada-monde: la voix des femmes et des filles ». Mon rôle consiste à m’assurer si le projet intègre l’aspect genre dans sa mise en œuvre.

FDA: Quelle lecture faites-vous de la femme dans cette ère numérique?

EV: L’ère numérique est une bonne opportunité pour l’apprentissage de la femme. Celle-ci doit s’approprier les outils numériques pour être compétitive dans cette société où tout est numérisé.
La femme doit faire de son mieux pour bien comprendre l’utilisation de ces outils pour ne pas se mettre à l’abri. Surtout que la mauvaise utilisation de l’outil numérique peut mettre la vie humaine en danger.

FDA: En tant que défenseur des femmes en matière des droits humains, que conseillez-vous à la femme et la jeune fille en quête de ses droits?

EV: Elles doivent d’abord s’informer et se former par rapport à leurs droits. Toujours avoir à l’esprit que les droits riment avec les devoirs.
Mieux la femme comprend ses droits, mieux elle en jouit. L’ignorance de nos droits fait que par moment nous, les femmes, acceptons l’inacceptable.

FDA: Un message à la femme Congolaise ?

EV: Nous, en tant que femmes, sommes fortes. Le temps de la plainte et de la complaisance est revolu. Restons débout, travaillons, mettons la main dans la patte pour le développement de notre mère patrie.
J’exhorte spécialement à la femme de l’est, qui subit les affres d’une guerre injuste nous imposée, de demeurer forte dans l’action car la fin est proche.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, Fondatrice du Magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article