BGFI – Payement Impôt
FDA 10 ans Bannière
BGFI – 3 Qualifié
BGFI – Rakka Cash
Santé

RDC Covid-19 : Le choix du vaccin au cœur de débat à Kinshasa

Pour faire face à la 4ème vague de l’épidémie de Covid-19 en République démocratique du Congo et à la très forte propagation du variant Omicron, l’accélération de la vaccination à Kinshasa aiderait à limiter le dégât. Alors quel vaccin choisir ?
Une question revient souvent chez bon nombre de Congolais : peut-on choisir avec quel produit se faire vacciner ? « Cela dépend, répond une infirmière, membre de l’équipe de la riposte contre Covid-19, d’un site de vaccination à un autre ». Et, poursuit-elle, tous les lieux de vaccination n’offrent pas les mêmes possibilités de choisir son vaccin entre le Pfizer, AstraZeneca, Sinovac, Johnson et le Moderna.


Loin de faire l’unanimité, la question sur le choix du vaccin revient sur la table des maisons au pays, où la majorité de Congolais pensent qu’il serait nécessaire d’accorder un libre choix aux personnes non vaccinées avec plus d’informations détaillées sur les différents types de vaccin que la RDC a reçu.
Par contre, d’autres Congolais pensent qu’il n’y a pas de débat à faire sur le choix du vaccin Covid-19 lorsque l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) donne déjà son approbation pour son utilisation « Un médecin n’a pas l’obligation de demander à un patient quel médicament souhaiteriez-vous que je vous prescrive », argument un citoyen Lambda dans un site à Kinshasa. Juste après, une jeune dame venue aussi pour se faire vacciner, argumente elle aussi : « Déjà, vous ne saurez pas de quel type de vaccin on veut vous immuniser, je pense que nous avons droit de choisir ce qu’on nous vaccine ».


Le choix du vaccin n’est pas sur la table des Congolais mais, c’est plutôt comme le souhaitent tous les Africains d’avoir leur propre vaccin qui serait utilisé sur toute l’étendue du continent. signalons que le début de la vaccination en République Démocratique du Congo, le 19 avril 2021, sur 340 sites fonctionnels en routine, 88.552 personnes ont reçu leur première dose avec le vaccin AstraZeneca sur lesquelles 37.644 sont revenues pour la deuxième dose ; 58.952 personnes pour la première dose du vaccin Moderna et 17.658 pour la deuxième dose ; 24.709 personnes pour la première dose de Pfizer et 8.692 pour la deuxième dose ; 31.683 personnes pour la dose unique avec le vaccin Johnson ; 1677 personnes pour la première dose et 637 pour la deuxième dose, d’après le bulletin officiel de la surveillance épidémiologique.
Cet article a été réalisé avec l’appui de l’union européenne Internationale Partneships@EU partnerships

L'auteur

Votre avis sur cet article