Société

L’ONG Leadership de la Femme des Médias décerne un certificat de mérite à l’éditrice de  » Femme d’Afrique Magazine « 

L’ONG Leadership de la Femme des Médias (LFM) a décerné un certificat de mérite à l’éditrice de  » Femme d’Afrique Magazine », Christelle Mpongo.
C’était au cours d’une soirée de charité organisée le mercredi 11 octobre 2023 par cette organisation dans le cadre de collecte de fonds en faveur des femmes et des jeunes filles victimes des atrocités à l’est de la République démocratique du Congo.
 » Pour vos efforts et votre détermination à défendre les femmes et être la voix de celles qui sont vulnérables, l’ONG Leadership de la Femme des Médias vous décerne ce certificat de mérite et vous encourage à agir ensemble pour les femmes « , pouvons-nous lire sur le certificat de mérite reçu par Mme Mpongo des mains de la Coordonnatrice de ladite organisation.
S’exprimant devant la presse, Mme Mpongo a remercié les organisateurs pour cette marque de connaissance à son égard. Aussi, le fait d’avoir reconnu les efforts qu’ils ont fourni ensemble pour l’appel de fonds en faveur des femmes de l’est.
 » Ce certificat de mérite qui m’a été décernée représente le combat que je mène et la voix que je porte en faveur des femmes. C’est depuis 10 ans que je suis à la tête d’une entreprise de presse, un média dédié à la femme, qui m’aide à soutenir la gent féminine au travers de ma plume « , a déclaré l’éditrice de » Femme d’Afrique Magazine « .


Ayant passé une partie de sa jeunesse à l’est du pays, elle dit pouvoir comprendre la douleur de ces femmes, surtout qu’elle travaille également dans les urgences humanitaires où elle est en contact avec des réfugiés, des déplacés internes.
Raison pour laquelle, Mme Mpongo a signifié qu’elle n’est pas rester indifférente à l’appel de la Coordonnatrice de l’ONG LFM en vue de s’associer à cette campagne de collecte de fonds pour sensibiliser les femmes de la RDC à soutenir cet acte ayant pour but d’apporter du réconfort aux bénéficiaires.


En sa qualité de marraine de l’événement, la Vice-ministre des hydrocarbures, Wivine Moleka, a tout d’abord demandé à l’assistance d’observer une minute de silence en mémoire des victimes de l’est du pays.
 » Les populations de l’est de notre pays vivent des drames, le tissu social détruit, les populations réduites à l’esclavage, les femmes et les enfants violés « , a-t-elle ajouté.
Face à cette situation, Mme Moleka a recommandé aux uns et aux autres de participer d’une manière ou d’une autre à la collecte de dons et autres actes de générosité afin d’entendre davantage la voix des victimes au niveau des décideurs nationaux et internationaux.


Quant à la coordonnatrice de LFM, Grâce Shako, son association a voulu être la voix de celles qui ne peuvent pas se faire entendre.
Selon plusieurs rapports, a-t-elle poursuivi, des organismes internationaux font état, de janvier à mars 2022, de plus des 30.000 nouveaux cas de violence basée sur le genre dans les camps des déplacés en RDC.
 » Ce chiffre est énorme, et nous avons pensé faire quelque chose à notre niveau pour ceux qui sont dans le besoin. Car, il y a des enfants qui meurent de faim, les jeunes filles et les femmes sont vulnérables « , a indiqué Mme Shako qui a souligné que cette campagne de collecte de dons va continuer jusqu’à la fin du mois d’octobre.


Notons que l’ONG Leadership de la Femme des Médias a également octroyé le certificat de mérite au recteur de l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC) ainsi qu’à la présidente de l’Association Congolaise des Femmes de la Presse-écrite (ACOFEPE).

TS

L'auteur