FDA Magazine
Actualité

Kananga/Vulgarisation de l’édit sur l’interdiction des coutumes avilissantes à l’égard des femmes : A Nganza, Nathalie Kambala insiste sur les conséquences fâcheuses de ces pratiques

La Directrice pays de l’ONG Femme main dans la main pour le développement Intégral (FMMDI), Nathalie Kambala Luse, sensiblise les populations du groupement de Nkonko sur les conséquences fâcheuses des violences sexuelles et celles basées sur le genre.

” C’est vrai qui a un grand travail à faire sur la vulgarisation de tous ces textes qui sont méconnus dans la communauté, c’est dangereux pour nous. Il nous est demandé d’associer les jeunes filles et garçons qui s’éduquent aujourd’hui dans la rue pendant qu’il y a des conséquences fâcheuses… Notre joie est de trouver dans ce groupement le chef avec les vieux papas qui ont vécu durant la période belge et qui nous ont révélé beaucoup de choses par rapport à la protection de la femme et la jeune fille. Nous avons apprécié à juste valeur les échanges de valeurs. ” a-t-elle indiqué.

Le groupement de Nkonko situé dans la commune de Nganza à Kananga, a vibré ce weekend au rythme de la séance de vulgarisation des textes légaux en matières de lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre au sein des communautés.

L’initiative est de l’ONG Femme Main dans la Main pour le développement Intégral (FMMDI), dans le cadre du projet des mécanismes de prévention et des réponses de qualité des cas des violences sexuelles et celles basées sur le genre, qu’appuye le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Il s’agit de l’acte d’engagement signé par les chefs coutumiers en faveur de l’intégration sociale sans condition des femmes victimes de violences sexuelles et celles basées sur le genre et de l’édit révisé provincial portant interdiction des coutumes avilissantes à l’égard de la femme. La cérémonie a eu lieu dans la salle paroissiale de la mission en présence des lautorités coutumières et les leaders communautaires et membres de ce groupement incorporé de la ville de Kananga. Dans son mot de circonstance , Madame Nathalie Kambala Luse, Directrice-pays de FMMDI a remercié le HCR pour son appui matériel à la mise en oeuvre du projet de réinsertion socio-économique des survivantes des violences sexuelles et renforcement des mécanismes de prévention et de coexistence sociale des familles affectées par le conflit Kamuina Nsapu de triste mémoire. Elle a mis l’accent sur les grands axes du projet et sur les objectifs à atteindre et les résultats attendus avant de solliciter l’implication de tout le monde pour la réussite du dit projet.

Rappelons que la vulgarisation de ces textes a été faite respectivement par Me Jaques Nkole, avocat au Barreau de Kananga, et membre de la société congolaise pour l’Etat de droit ( édit portant…) et Jean René Tshimanga, président du Cadre de concertation de la société civile ( acte d’engagement) .

A cet effet, les autorités coutumières présentes à cette activité ont émis le vœu de voir ces documents vulgarisés à travers la province. Cette cérémonie est un grand pas dans la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre dans la ville de Kananga et ses environs.

Cet édit de 2015 a été révisé en 2022 suite à la signature de l’acte d’engagement signé par les autorités coutumières.

Votre avis sur cet article