BGFI – Payement Impôt
BGFI – Rakka Cash
BGFI – 3 Qualifié
FDA 10 ans Bannière
Actualité

Grand Kasaï : les autorités provinciales, locales et acteurs humanitaires cogitent sur le renforcement de la prévention et la prise en charge des cas de violences basées sur le genre

Le ministre national en charge du genre, famille et enfants en République Démocratique du Congo a donné le go ce mardi 1er février 2022 à Kananga, de l’atelier régional de réflexion sur les violences basées sur le genre (VBG) dans la salle polyvalente du motel Douze maisons pour le compte des provinces du Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami et Sankuru.

L’augmentation exponentielle des cas des VBG dans cette partie du pays est attribuée aux affres de guerre de Kamwina Nsapu qui ont caractérisé la région du Kasaï de 2016 et 2017. Le ministre national du genre, Gisèle Ndaya, a rendu des vibrants hommages au Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, qui, dit-elle, ne ménage aucun effort pour la promotion des droits des femmes et filles ainsi que de la lutte contre les fléaux qui freinent l’épanouissement de ces êtres humains.

Notons que l’initiative de ces assises de trois jours est du gouvernement provincial du Kasaï Central avec l’appui technique de Unfpa et UNHCR. Le gouverneur ai du Kasaï Central a mis à profit cette occasion pour présenter le tableau sombre reprenant les cas des VBG répertoriés en sa province durant la dernière année. Tharcisse Kabatusuila a souligné que l’objectif de cette remise à niveau est de renforcer la prévention et la prise des cas des violences basées sur le genre dans l’espace Kasaïen.

A celui-ci s’ajoutent des objectifs spécifiques tels que ; améliorer les connaissances générales sur les différentes formes des VGB, se faire une idée du profil, des types de VGB, auteurs et victimes, faire le point sur l’état d’avancement de la lutte contre les VGB dans la région du Kasaï, harmoniser les vues sur le système de validation périodique des données par toutes les parties prenantes, s’accorder sur la feuille de route de lutte contre les VBG dans chaque province de l’espace Kasaï et appuyer la réforme du cadre légal en rapport avec la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre afin de renforcer la lutte contre l’impunité.

Signalons que 90 personnes venues de tout bord sont conviées à cette cogitation. L’on peut citer les gouverneurs des cinq provinces, les députés provinciaux, les ministres et cadres du ministère du genre, les leaders religieux, les chefs coutumiers, les acteurs et représentants des agences du système des nations unies, des organisations nationales et internationales ainsi que ceux de la société civile du Grand Kasaï.

Pour ce faire, la Représentante nationale du Haut commissariat des nations Unies pour les réfugiés (Unhcr), Mme Liz Ahua, séjourne à Kananga, Chef-lieu de la province du Kasaï Central pour cette fin.