FDA Magazine
Mining

AfricaMaVal : Un partenariat UE-Afrique pour assurer un approvisionnement responsable en minéraux critiques ou stratégiques pour l’industrie européenne. 

Construire des partenariats UE- Afrique sur la chaîne de valeurs des matières premières durables, Composante 4 (WP4) : amélioration environnementale,  sociale et de la gouvernance (ESG) pour le soutien de la chaine de valeur des matières premières fut le thème de l’atelier de réflexion et d’échanges sur le contexte environnemental, social et de gouvernance dans le secteur minier de la RDC. Cet atelier était organisé le 19 janvier 2023 à Sultani Hôtel par AWIMA, un réseau de près de 40 associations nationales des femmes du secteur minier d’Afrique.

Avec pour objectif de mener une analyse approfondie du contexte environnemental,  social et du cadre de gouvernance des projets miniers et recyclage des Minerais  critiques (ECRM) en sigle en anglais), y compris le secteur EMAPE en vue de formuler des recommandations pour soutenir  durablement les chaines de valeurs ,favoriser la réflexion et les échanges sur la situation environnementale,  sociale et du cadre du gouvernement pour la chaine de valeur des matières premières avec les principales parties prenantes impliquées dans le secteur minier en RDC. Identifier et analyser les principales forces, faiblesses et limites des lois, politiques et réglementaires minières actuelles de la RDC avec un alignement particulier sur l’ESG ; formuler des recommandations permettant l’élaboration d’un rapport sur les régimes miniers de la RDC en ce qui concerne les objectifs ESG.

Le projet AfricaMaval est une initiative de 03 ans financée par l’Union Européenne à travers l’horizon Europe dans le but de sécuriser l’accès aux matières premières représentant un enjeu critique pour l’ambition européenne de délivrer le “Green Deal” et d’opérer la transition énergétique et numérique.  Etant donné que la demande future de matières primaires critiques continuera d’être largement satisfaite par les importations, l’UE doit diversifier sa chaîne d’approvisionnement et nouer des partenariats stratégiques avec des pays tiers riches en ressources minérales couvrant l’extraction, la transformation et le raffinage, tels que les pays africains. Dans ce cadre, le projet AfricaMaval, vise à développer un partenariat UE-Afrique qui assure un approvisionnement responsable en ressources minérales pour l’industrie européenne tout en garantissant un développement local durable dans les meilleures conditions Environnementale, Sociales et de Gouvernance (ESG) qui conduirait à un environnement commercial durable à long terme pour les entreprises européennes et africaines. 

Le WP4 contribuera à éclairer l’évaluation des opportunités d’investissement avec les données ESG des pays sélectionnés, permettant ainsi le développement des partenariats stratégiques pour l’intégration de la chaîne de valeur industrielle UE-Afrique. Il contribuera également à améliorer la durabilité environnementale et sociale des chaînes de valeur des minerais en Afrique et à éradiquer les pratiques illégales et éthiquement douteuses. Il vise à promouvoir des pratiques minières responsables, en particulier pour le secteur minier informel (EMAPE), et à renforcer la gouvernance locale et l’environnement des affaires, en collaboration avec d’autres institutions et partenaires au développement (ITIE, OCDE, PNUD, BM, GIZ). Le WP4 encouragera la participation de la société civile pour garantir que les recommandations d’investissement s’alignent également sur les besoins, les valeurs et les attentes de la société et encouragera l’innovation sociale, lorsque des changements, de nouvelles pratiques ou des modèles de propriété sont nécessaires. 

Prenant la parole lors de l’ouverture de l’atelier, le Directeur de cabinet de Son Excellence Madame la Ministre des Mines, Mr Michel Kibonge a précisé que le plan d’actions du gouvernement de la RDC, pour la période de 2021 à 2023, comporte en son sein un certain nombre de piliers qui cadrent avec l’amélioration de la gouvernance des axes pertinents du secteur minier et qui constituent si heureusement le substrat de cet atelier. Il y a lieu de citer notamment :

Le pilier n°3 : “participation au leadership, à la consolidation de la paix, à la stabilité et au développement de l’Afrique “

 Le pilier n°5 : “amélioration de la gouvernance dans la gestion des ressources naturelles, des entreprises du portefeuille et des finances de l’Etat”

Le pilier n°7 : “diversification de l’économie et création des conditions d’une croissance inclusive “

 Le pilier n°10 : “lutte contre le changement climatique et création des conditions d’un développement durable “

Aussi, au regard des préoccupations du moment, en rapport avec la promotion des chaînes de valeurs en minerais critiques ou stratégiques dont regorge la RDC, lesquelles ressources minérales sont appelées à contribuer largement à la transition énergétique. 

Au nom de son excellence madame la ministre des Mines a-t-il poursuivi, “je ne peux que saluer ce forum de réflexion initié par l’Association des Femmes du secteur Minier de l’Afrique (AWIMA). Ainsi, son Excellence Madame la Ministre des Mines espère qu’à l’issue de vos échanges, qu’elle souhaite fructueux, cette association notera des avancées significatives qui seront inscrites dans le processus de l’amélioration de la gestion du secteur minier congolais en particulier et africain en général, afin que nos minerais contribuent effectivement au développement socio-économique du continent” a conclu le Dircab du ministère des Mines.

Pour la présidente de l’Association des Femmes du Secteur Minier de l’Afrique (AWIMA), Madame Balbine Pascaline  Omgba Makani qui a rappelé qu’AWIMA  a été créée le 19 août 2015 à Nairobi, au Kenya, lors du Forum des femmes d’affaires africaines organisé par la Commission de l’Union Africaine.  Le réseau plaide pour la participation, la représentation, le leadership et l’autonomisation inclusive des femmes dans le secteur extractif en Afrique. La structure de gouvernance d’AWIMA poursuit-elle consiste en un conseil d’administration avec des postes de présidente, de vice-présidente et de représentantes régionaux pour l’Afrique de l’Ouest, de l’Est, Australe, Centrale et du Nord. Les associations nationales élisent la présidente et la vice-présidente et chaque région sa représentante. 

 “Cet atelier s’inscrit dans le cadre du partenariat UE-Afrique sur la construction des chaînes de valeur des matières premières durables.  En effet, l’Union Africaine, dans le cadre de l’implémentation de la vision minière Africaine et de l’Agenda 2063, veut assurer un développement inclusif et durable de ses ressources minérales, par leur utilisation stratégique. Le projet AfricaMaval qui nous réunit ici ce jour est une initiative qui découle de ce type de partenariat.  Initiative de 03 ans, avec pour objet d’assurer un approvisionnement responsable en ressources minérales pour l’industrie européenne tout en garantissant un développement local durable dans les meilleures conditions Environnementale, Sociales et de Gouvernance (ESG) qui conduirait à un environnement commercial durable à long terme pour les entreprises européennes et africaines ” a-t-elle dit; tout en indiquant que cet atelier est le sixième parmi les 10 après celui du Sénégal au mois d’août ; de la Tanzanie et du Madagascar en septembre, du Zimbabwe en octobre ; et enfin du Gabon en novembre 2022  seront organisés dans toutes les sous régions avec un accent sur le minéraux critiques/stratégiques, dont l’importance n’est plus à démontrer dans la réalisation du « Green Deal » et de la double transition énergétique et numérique. “Je tiens à remercier spécialement Madame Dorothée Masele présidente WIM DRC ; mesdames Bernadette Mpundu et Nanou Nsuku de la Chambre des Mines ainsi que Monsieur Moritz et Madame Yasmine Nzuma du BGR qui n’ont ménagé aucun effort pour nous permettre d’avoir ces échanges par la qualité de la mobilisation et des experts impliqués ” a-t-elle conclut.

L'auteur

Christelle Mpongo, Éditrice Général, Fondatrice du Magazine Femme d'Afrique.

Votre avis sur cet article